Source ID:; App Source:

Nette hausse à Wall Street, stimulée par l'international

Wall Street a nettement monté lundi, saluant la perspective de mesures de... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a nettement monté lundi, saluant la perspective de mesures de relance en Chine, dans un marché où la fébrilité était accentuée par la fin prochaine du trimestre: le Dow Jones a pris 1,49 % et le Nasdaq 1,15 %.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 263,65 points à 17 976,31 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 56,22 points à 4947,44 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement suivi par les investisseurs, a avancé de 1,22 %, soit 25,22 points, à 2086,24 points.

La Bourse de Toronto a aussi clôturé en hausse. L'indice composé S&P/TSX a mis fin à la séance sur un gain de 95,97 points, à 14 908,39 points.

Quant au dollar canadien, il s'est pour sa part déprécié de 0,59 cent US à 78,78 cents US.

«Plusieurs facteurs expliquent cette hausse» à Wall Street, a jugé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital. «On évoque des mesures de relance en Chine, et les négociations continuent sur le nucléaire iranien, même si cela présente aussi des aspects négatifs.»

La Banque centrale chinoise (PBOC) «doit faire preuve d'une grande prudence et de vigilance» face au risque de déflation, selon les termes de son gouverneur, Zhou Xiaochuan.

«Le gouverneur de la banque centrale a clairement laissé entendre qu'elle pourrait engager de nouvelles mesures de soutien, et les marchés adorent ce type de langage», a estimé Brent Schutte, de BMO Private Bank.

En ce qui concerne l'Iran, un éventuel accord avec les grandes puissances, qui reste très incertain avant la date butoir de mardi, apporterait un élément de stabilité dans un contexte de fortes inquiétudes géopolitiques, même s'il serait de mauvais augure pour le marché pétrolier en permettant à Téhéran de relancer ses exportations.

Malgré un bond des promesses de ventes de logements le mois dernier aux États-Unis, les marchés ont donc plutôt gardé les yeux tournés vers l'international, même s'ils ont salué des propos tenus juste avant le week-end par Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale (Fed), qui «n'ont pas exacerbé les craintes d'un relèvement des taux d'intérêt», actuellement presque nuls, comme l'ont rappelé les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Par ailleurs, sur un plan technique, «l'approche de la fin du trimestre encourage les fonds à prendre des positions qui mettent mieux en valeur leur performance sur la période», par exemple en achetant des titres qui ont monté depuis début janvier, a rappelé M. Cardillo.

Tesla avance

Dans le détail des secteurs, plusieurs fusions et acquisitions ont animé le secteur de la santé, dont le rachat par l'assureur santé UnitedHealth pour près de treize milliards de dollars de Catamaran, spécialiste de la gestion des liens entre les pharmacies et les assureurs.

UnitedHealth a monté de 2,53 % à 121,00 dollars, tirant le Dow Jones vers le haut, tandis que Catamaran a bondi de 23,82 % à 59,83 dollars.

Également dans la santé, Auspex, spécialiste du traitement des troubles moteurs, s'est envolé de 41,53 % à 100,36 dollars, après l'annonce de son rachat par le numéro un mondial des médicaments génériques, l'Israélien Teva Pharmaceutical, qui a gagné 0,87 % à 62,52 dollars sur sa cotation new-yorkaise.

Spécialisé dans les maladies rares, le laboratoire Hyperion Therapeutics, qui va être racheté par l'irlandais Horizon Pharma pour un peu plus d'un milliard de dollars, a avancé de 7,58 % à 45,98 dollars.

Dans les autres secteurs, la major pétrolière Chevron, qui a bouclé la vente de sa participation dans le distributeur australien de carburants Caltex pour l'équivalent de 3,34 milliards d'euros, a pris 2,51 % à 106,90 dollars.

Tesla, fabricant de voitures électriques de luxe, s'est adjugé 3,01 % à 190,57 dollars, après que son directeur général et cofondateur, Elon Musk, a promis un nouveau produit «important» pour le 30 avril.

Madison Square Garden (MSG), propriétaire et exploitant des salles new-yorkaises de spectacles Madison Square Garden et Radio City Music Hall, a pris 4,60 % à 84,44 dollars, après avoir fait part de sa scission en deux sociétés indépendantes, afin notamment de donner leur indépendance à des activités dans le sport.

Le studio de films d'animation DreamWorks a progressé de 6,57 % à 24,17 dollars après l'excellent démarrage de son long-métrage «En route» aux États-Unis.

Le marché obligataire hésitait. Vers 16 h 30, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 1,954 % contre 1,956 % vendredi soir, et celui à 30 ans montait à 2,553 % contre 2,533 % précédemment.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer