Source ID:; App Source:

Chine: la Bourse de Shanghai chute de 7,7%

Il s'agit du plus fort plongeon depuis plus... (Photo AFP)

Agrandir

Il s'agit du plus fort plongeon depuis plus de six ans de la place de Shanghai, première Bourse de Chine continentale. Le 10 juin 2008, l'indice avait chuté de 7,73% en un jour.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Shanghai

La Bourse de Shanghai a clôturé lundi sur un plongeon spectaculaire de 7,7%, réagissant aux sanctions prises par le régulateur contre trois importants courtiers coupables d'infractions sur les transactions.

L'indice composite a perdu 260,15 points, terminant à 3116,35 points, après avoir subi une chute qui est allée jusqu'à atteindre 8,33% en séance.

Il s'agit du plus fort plongeon depuis plus de six ans de la place de Shanghai, première Bourse de Chine continentale. Le 10 juin 2008, l'indice avait chuté de 7,73% en un jour.

La Bourse de Shenzhen a quant à elle perdu 3,39%, à 1428,37 points.

La Commission de régulation des marchés chinois (CSRC) a annoncé tard vendredi des sanctions visant trois des principales firmes de courtage du pays: Citic Securities, Haitong Securities et Guotai Junan Securities.

Elles ont été reconnues coupables d'avoir violé les règles concernant des opérations sur marge, alors que les courtiers se bousculent en bourse pour lever du capital.

Cette décision de l'autorité du marché boursier chinois «a porté un coup au marché», a commenté à l'AFP Shen Jun, analyste chez BOC International.

Après des années de morosité, la Bourse de Shanghai a décollé en 2014, avec le soutien actif des autorités et après la baisse surprise le 21 novembre des taux d'intérêt de la banque centrale (PBOC).

Mais le régulateur pourrait aussi avoir cherché à calmer le marché par ce biais, selon Shen Jun: «Si le marché continue à être chauffé à blanc, les fonds libérés par les assouplissements monétaires vont inonder le marché. Le régulateur veut ainsi qu'il fasse une pause», a-t-il déclaré.

D'autres analystes ont estimé que cette mesure devrait avoir un impact sur le marché jusqu'à la fin de la semaine mais se sont montrés hésitants sur son impact à long terme sur la hausse du marché.

Les investisseurs attendent aussi la publication mardi des chiffres de la croissance chinoise pour l'année 2014.

«La première manche de la hausse est terminée», a cependant dit à l'AFP l'analyste Zhang Yanbing, de Zheshang Securities. «Le régulateur ne veut pas voir le marché bondir, il préfère un développement sain et durable», a-t-il ajouté.

À Shanghai, la banque ICBC a perdu 10%, la limite quotidienne de baisse autorisée, à 4,64 yuans, de même que Ping An Insurance Group, à 70,46 yuans, et Citic Securities, à 29,62 yuans.

Parmi les autres valeurs financières, Huatai Securities a perdu 9,99% à 23,15 yuans et Avic Capital a plongé de 8,27% à 17,53 yuans.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer