Les aurifères peuvent remercier la Réserve fédérale pour la remontée de leur cours. Les mesures prises par la Fed pour ramener l'économie américaine sur un chemin de plein emploi non inflationniste profitent encore plus à l'or et aux producteurs d'or qu'aux citoyens américains.

Publié le 18 sept. 2012
Paul Durivage LA PRESSE

Selon le service de recherche de RBC Dominion valeurs mobilières, les titres aurifères ont réagi plus fortement encore que l'or pendant le mois suivant l'annonce des deux programmes quantitatifs précédents (QE-1 et QE-2). Le rendement des actions des producteurs d'or a surpassé celui du prix du lingot, le S&P 500 et le TSX par entre 8 % et 36 %, en moyenne.

Les actions aurifères ont aussi eu des rendements moyens plus grands un mois après l'annonce que durant le mois antérieur. On parle d'un rendement de 34 % contre 11 % avant et après le QE-1 et de 13 % contre 7 % pour QE-2.

> La suite sur le blogue des marchés