La Bourse de Toronto a clôturé en hausse grâce à une poussée menée par les titres des secteurs financier et minier, mardi, malgré des signes de ralentissement de l'économie aux États-Unis, principal partenaire commercial du Canada.

Publié le 17 mai 2011
Malcolm Morrison LA PRESSE CANADIENNE

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 49,71 points, à 13 441,06 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a clôturé à 1968,82 points, en baisse de 27,45 points.

Le dollar canadien a avancé de 0,17 cent US et terminé la journée à 102,82 cents US.

Le secteur financier de la bourse torontoise a avancé de 0,65 pour cent, alors que les actions de la Banque Scotia (TSX:BNS) ont gagné 55 cents, à 58,16 $, et que celles de la Banque TD (TSX:TD) ont progressé de 1,10 $, à 83,34 $.

Le secteur des métaux de base a effectué un pas en avant de 1,28 pour cent. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a gagné 1,55 $, à 46,74 $.

Les télécoms ont également clôturé la journée sur une note généralement bonne. Rogers Communications (TSX:RCI.B) a terminé à 36,13 $, en avance de 50 cents.

Le secteur de l'or a aussi progressé, même si le cours de l'once d'or sur le marché des métaux à New York pour livraison en mai a baissé de 10,60 $ US, à 1479,80 $ US.

De son côté, le secteur de l'énergie est demeuré au même niveau, le cours du baril de pétrole brut léger pour livraison en juin s'étant établi à 96,91 $ US, en baisse de 46 cents US, à New York.

Les marchés américains ont affiché surtout des pertes, après que le département du Commerce des États-Unis eut annoncé que la construction de nouvelles résidences avait baissé de 10,6 pour cent en avril, par rapport au mois précédent, à un niveau annualisé de 523 000.

Il s'agit d'une glissade de près de 25 pour cent comparativement à l'an dernier, et d'un niveau largement inférieur à celui de 1,2 million que les économistes perçoivent comme le reflet d'un marché en santé.

Parallèlement, la Réserve fédérale des États-Unis a indiqué mardi que la production industrielle américaine avait peu évolué le mois dernier, l'augmentation enregistrée ayant été bien en deçà de celle de 0,3 pour cent projetée par les analystes.

Ces décevantes données économiques ont eu pour effet de faire reculer la moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles, qui a perdu 68,79 points, à 12 479,58 points.

L'indice de référence S&P 500 a reculé de 0,49 point, à 1328,98 points. Quant à l'indice composé du Nasdaq, il a augmenté de 0,90 point, à 2783,21 points.