La Bourse de Toronto a clôturé les transactions de mardi en baisse marquée, mais a tout de même conservé la plupart de l'énorme gain de 452 points réalisé la veille.

Malcolm Morrison LA PRESSE CANADIENNE

Les indices des principaux marchés new-yorkais ont aussi connu une journée de recul à la suite de leur progression substantielle en réponse au plan du gouvernement américain pour venir en aide aux banques en disposant de leurs actifs «toxiques».

L'indice S&P/TSX de la Bourse de Toronto a retraité de 109,12 points, à 8849,39 points, princalement en raison de pertes dans les secteurs de la finance et de l'énergie.

Le dollar canadien a glissé de 0,82 cent US à 81,18 cents US.Les bourses retraitent au lendemain d'énormes gains

A New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a chuté de 115,49 points à 7660,37, après avoir gagné la veille 497 points. L'indice élargi S&P 500 a retraité de 16,55 points à 806,37, tandis que l'indice composite du Nasdaq a perdu 38,78 points à 1516,99.

La bonne tenue des bourses lors de la séance de lundi était principalement attribuable au plan du gouvernement américain visant à appuyer les investisseurs privés en reprenant jusqu'à un millier de milliards $ US en mauvaises créances des mains des banques américaines.

Le secteur de la finance du parquet torontois a cédé deux pour cent mardi tandis que celui de l'énergie a rendu 2,7 pour cent. Le cours du baril de pétrole brut a affiché un recul pendant la plus grande partie de la journée, mais a finalement clôturé en hausse de 18 cents US à la Bourse des matières premières de New York, à 53,98 $ US.