Gaétan Desroches quitte Sollio Groupe coopératif. Après avoir laissé entendre en début d’année qu’il céderait bientôt sa place à titre de la chef de la direction, poste qu’il occupait depuis 2014, M. Desroches a officiellement annoncé mardi son départ à la retraite prévu en septembre.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

Pascal Houle, nommé récemment, chef de l’exploitation de la coopérative, prendra la place de M. Desroches au sein de l’organisation le 11 septembre.

« Ça va faire 40 ans que je travaille pour la coopérative et ça va faire bientôt sept ans que je suis chef de la direction. (Je m’étais dit) à mon entrée en poste qu’après 5 à 7 ans, un chef doit céder le poste à quelqu’un d’autre pour faire évoluer l’entreprise », a mentionné M. Desroches au cours d’une entrevue accordée à La Presse.

L’homme, qui fêtera ses 64 ans au mois d’août, aurait sans doute quitté l’organisation un peu plus tôt, mais la COVID-19 est venue chambouler ses plans de retraite, admet-il. « La pandémie a retardé un peu mon départ. La première vague nous a obligés à faire beaucoup d’aménagement dans nos usines. Il fallait s’assurer que tout roule. »

S’il a bon espoir de voir la coopérative atteindre une fois de plus des ventes records, comme ce fut le cas lors du dernier exercice financier, M. Desroches est préoccupé par la pandémie qui pourrait affecter les activités. « Présentement, on est bien parti (pour battre des records de ventes). Les volumes présentement sont en croissance dans nos trois secteurs d’activités. Mais à court terme, on est dépendant de la troisième vague de la pandémie avec les fameux variants. Dire que ça ne m’inquiète pas, ça serait mentir. »

Il a toutefois confiance en l’avenir. « Sollio Groupe coopératif va pouvoir continuer sa croissance pancanadienne et j’imagine, internationale, à plus long terme. »

Et que fera-t-il une fois à la retraite ? « J’ai plein de projets. Je veux profiter de mes petits-enfants, en espérant que la pandémie finisse. On veut voyager. Je regarde aussi pour quelques conseils d’administration. Et évidemment profiter de la vie. »

Sollio Groupe coopératif en bref

Chiffre d’affaires : 8,2 milliards (2019-2020)

123 000 membres regroupés au sein de 48 coopératives agricoles

16 150 employés

Trois divisions : Sollio Agriculture, Olymel et Groupe BMR