(Toronto) Le fabricant de jouets Spin Master a vu ses revenus croître de 3,6 % au plus récent trimestre, par rapport à la même période un an plus tôt, grâce aux meilleures ventes de ses marques Kinetic Sands et Pat’Patrouille, qui ont contrebalancé au recul des jeux avec contrôle à distance et des personnages interactifs comme Hatchnimals.

La Presse Canadienne

La société torontoise a vu ses revenus atteindre 490,6 millions US au cours du trimestre clos le 31 décembre, comparativement à un profit de 473,5 millions US au quatrième trimestre de 2019.

Le profit net du quatrième trimestre s’est chiffré à 300 000 $ US, soit zéro cent par action, ce qui se comparait à une perte nette de 17,2 millions US, ou 17 cents US par action, un an plus tôt.

Le cochef de la direction Ronnen Harary a indiqué que la société avait réalisé d’importantes améliorations dans la gestion de ses activités et dans l’efficacité des coûts tout au long de 2020, pendant la pandémie.

Selon M. Harary, la société est enthousiaste face à la solide croissance de ses jeux numériques, alimentée par Toca Life World.

Entre-temps, Spin Master a complété en janvier son acquisition de la société londonienne derrière le Rubik’s Cube pour 50 millions US.