(Montréal) Le géant canadien du cannabis Canopy Growth s’est enfoncé dans le rouge au troisième trimestre de son exercice décalé, plombé par une lourde charge de restructuration, a-t-il annoncé mardi.

Agence France-Presse

Pour les trois mois de son exercice décalé terminés le 31 décembre, Canopy Growth a subi une perte de 829 millions de dollars canadiens, contre une perte de près de 110 millions de dollars un an auparavant, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les pertes ont été aggravées par une charge de 416 millions de dollars passée dans les résultats, dont environ 15 % en numéraire, après une restructuration annoncée en décembre.

Cinq installations fermées

Celle-ci a entraîné la fermeture de cinq sites de production au Canada en décembre, où le cannabis récréatif est légal depuis fin 2018, et le licenciement d’environ 220 salariés.

Hors éléments exceptionnels, la perte par action est de à 2,43 dollars, nettement supérieure à celle de 32 cents attendue par la moyenne des analystes.

Le chiffre d’affaires trimestriel était cependant en hausse de 23 % à 153 millions de dollars, grâce à une hausse des ventes de cannabis récréatif au Canada et thérapeutique en Allemagne, ainsi que de boissons infusées et autres dérivés aux États-Unis.

Canopy, dont l’actionnaire majoritaire est le groupe américain de boissons alcoolisées Constellations Brands (51 %), estime être en mesure de réduire sa structure de coût d’environ 150 à 200 millions de dollars d’ici 12 à 18 mois.

Rentabilité espérée dans un an

Il espère devenir rentable dans environ un an et accentue sa présence aux États-Unis dans l’espoir d’une « possible réforme du cannabis » récréatif au niveau de la loi fédérale américaine.

Canopy Growth est déjà présent sur le marché des dérivés du cannabis aux États-Unis, distribués sous diverses enseignes, dont Martha Stewart, Storz & Bickel (vaporisateurs), This Works (soins dermatologiques) et BioSteel (breuvages infusés).

Ces perspectives semblaient bien accueillies par les investisseurs, l’action prenant près de 6 % à la Bourse de Toronto, à 59,02 $ à 9 h 51.