(Winnipeg) Le plongeon des marchés boursiers et le recul des taux d’intérêt depuis décembre ont fait diminuer le bénéfice net de l’assureur Great-West Lifeco de près de 50 % au premier trimestre par rapport à l’an dernier.

La Presse canadienne

La société de Winnipeg a expliqué que les marchés financiers de partout dans le monde avaient été touchés par la pandémie de COVID-19 et a précisé s’attendre à ce que leur volatilité significative se poursuive.

Les augmentations des passifs relatifs aux contrats d’assurance attribuables au repli des marchés boursiers, l’incidence des garanties liées aux fonds distincts et des inefficacités de couverture connexes, la diminution des honoraires et les pertes latentes sur les capitaux de lancement ont eu une incidence défavorable d’environ 300 millions sur le résultat trimestriel.

Pour le trimestre clos le 31 mars, Great-West a affiché un bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires de 342 millions, soit 37 cents par action, par rapport à celui de 657 millions, ou 67 cents par action, de la même période l’an dernier.

Le bénéfice ajusté pour le trimestre, qui exclut l’incidence des marchés et d’autres éléments, s’est chiffré à 543 millions, ou 59 cents par action, en baisse par rapport à celui de 569 millions, ou 58 cents par action, un an plus tôt, alors qu’un plus grand nombre d’actions étaient en circulation.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 59 cents par action pour le trimestre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.