(Toronto) George Weston a affiché mardi une perte de 255 millions pour son plus récent trimestre, malgré une hausse de 6,5 % de ses revenus, alors que ses activités étaient significativement touchées par la COVID-19.

La Presse canadienne

Le détaillant, boulanger et propriétaire immobilier a indiqué que sa perte par action s’était élevée à 1,66 $ pour le deuxième trimestre clos le 13 juin, comparativement à un bénéfice de 184 millions, ou 1,19 $ par action, pour la même période l’an dernier.

George Weston a inscrit à ses comptes des coûts d’environ 312 millions liés à la COVID-19, essentiellement chez les Compagnies Loblaw, mais aussi chez Weston Foods et chez la Fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix.

En excluant les éléments non récurrents, le profit net ajusté a diminué de 46 % à 142 millions, ou 93 cents par action, en baisse par rapport à celui de 263 millions, ou 1,70 $ par action, de la même période l’an dernier.

Les revenus ont grimpé à 12,36 milliards, comparativement à 11,6 milliards l’an dernier.

La société établie à Toronto a raté les attentes des analystes. Ceux-ci visaient un bénéfice ajusté de 1,41 $ par action, à partir de revenus de 12,5 milliards, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

« Nos secteurs d’exploitation de la vente au détail, de l’immobilier et des produits de consommation ont continué à prendre des mesures judicieuses en réponse à la pandémie de COVID-19 ainsi qu’à fournir des biens et des services essentiels aux clients, aux locataires et aux communautés, tout en respectant leur engagement envers nos priorités stratégiques à long terme », a affirmé dans un communiqué le président et chef de la direction, Galen Weston.