(Toronto) Les Aliments Maple Leaf ont estimé mercredi que les dépenses associées aux mesures pour contrer la pandémie de COVID-19 ajouteraient un total de 20 millions à leurs coûts au deuxième trimestre.

La Presse canadienne

Le producteur de viandes préparées, de plats prêts à cuire et de produits de protéines végétales a indiqué que les dépenses supplémentaires étaient liées à l’augmentation des coûts de la main-d’œuvre, à l’équipement de protection individuelle, aux installations sanitaires et à d’autres dépenses associées à la pandémie.

Maple Leaf a affiché mercredi une perte de 3,7 millions pour son premier trimestre, soit 3 cents par action, ce qui se comparait à un bénéfice de 50,1 millions, ou 41 cents par action, pour la même période l’an dernier.

La perte est survenue alors que l’entreprise a réalisé des investissements stratégiques dans ses activités de produits de protéines végétales. Elle a en outre enregistré une incidence de 36,7 millions sur ses bénéfices en raison des variations de la juste valeur hors caisse des actifs biologiques et des contrats de dérivés découlant de la baisse des prix sur le marché du porc.

Sur une base ajustée, Maple Leaf a vu son bénéfice d’exploitation atteindre 45,1 millions, ou 21 cents par action, ce qui était en hausse par rapport à celui de 42,1 millions, ou 20 cents par action, de la même période l’an dernier.

Les ventes pour les trois premiers mois de 2020 ont totalisé 1,02 milliard, en hausse par rapport à celles de 907,1 millions du premier trimestre de 2019.