Les entreprises canadiennes aux prises avec la pandémie de COVID-19 obtiennent un certain soulagement des plateformes de commerce électronique qu’elles utilisent pour vendre leurs produits et services.

Tara Deschamps
La Presse canadienne

Des spécialistes du commerce électronique, dont Shopify, Amazon et EBay Canada, tentent d’aider les entreprises à lutter contre les effets de la pandémie en offrant des avances de fonds, en renonçant à certains frais et en suspendant le remboursement des prêts.

Ces mesures surviennent alors que les entreprises à travers le Canada ont du mal à garder la tête hors de l’eau au milieu des mesures de distanciation qui ont forcé la fermeture des magasins physiques. Plusieurs d’entre elles ont dû recourir à des mises à pied et à des réductions de salaire pour couvrir leurs factures, qui s’accumulent.

Selon des sondages réalisés pour la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), 56 % des petites entreprises n’ont plus la capacité de s’endetter pendant cette crise, 30 % n’ont pas les flux de trésorerie nécessaires pour payer les factures accumulées en avril et 39 % s’inquiètent de leur fermeture définitive.

Avec des chiffres comme ceux-là en tête, Shopify a annoncé lundi qu’elle offrirait des avances de fonds sans intérêt à ses clients, allant de 200 $ à 500 000 $, pour les aider à affronter la crise.

La société de technologie établie à Ottawa a expliqué que les avances seraient remboursées par l’entremise des ventes futures, mais qu’elles visaient à soulager rapidement les entreprises à court d’argent à travers le pays, pour lesquelles il peut être décourageant de s’endetter.

« Ce financement comblera les lacunes que les banques ne peuvent généralement pas combler en ce moment et fournira aux entreprises les flux de trésorerie dont elles ont besoin, au moment où elles en ont le plus besoin, et non dans des mois », a expliqué le vice-président et directeur général des solutions financières chez Shopify, Kaz Nejatian, dans un courriel à La Presse canadienne.

Les entreprises qui profiteront du financement avec ce programme, appelé Shopify Capital, n’auront qu’à le rembourser lorsque et si leur entreprise rebondira, via la plateforme de Shopify.

« Le commerçant n’est pas obligé de payer quoi que ce soit s’il ne fait pas de ventes », a précisé M. Nejatian.

Ce dernier a refusé de révéler combien d’argent serait disponible pour les commerçants canadiens par l’entremise de Shopify Capital, mais il a indiqué que la société ajoutait 200 millions US au programme dans le monde entier.

L’entreprise décidera quels commerçants sont admissibles au programme au Canada en utilisant une application en ligne et en approuvant ceux qui se qualifient d’ici quelques jours.

Des mesures chez Amazon et Ebay

Pendant ce temps, son rival Amazon a renoncé à deux semaines de frais d’entreposage des stocks en mars, ainsi qu’à des frais d’entreposage à long terme pour les entreprises utilisant sa plateforme.

Le géant de la technologie de Seattle a suspendu les remboursements de prêts entre le 26 mars et le 30 avril et assoupli les politiques de livraison et d’exécution pour les vendeurs connaissant des problèmes de chaîne d’approvisionnement en raison de perturbations liées à la pandémie.

Dans un courriel à La Presse canadienne, un porte-parole d’Amazon a expliqué : « Nous savons que c’est un changement pour nos partenaires commerciaux et nous travaillons dur pour les aider pendant cette période difficile. »

Chez Ebay Canada, les nouvelles entreprises sur la plateforme peuvent s’inscrire au programme « Toujours en marche » pour obtenir une annulation des frais de vente sur un maximum de 500 ventes annulées et accéder à un magasin de base gratuit pendant trois mois, pour les aider à mieux générer des flux de trésorerie.

« La majorité des vendeurs d’Ebay Canada sont de petites entreprises de partout au pays. Ils incarnent la signification même de rester local et vendre à l’échelle mondiale », a fait valoir le directeur général d’Ebay, Rob Bigler, dans un communiqué.

« Nous mettons toutes les ressources en œuvre pour qu’il soit simple et rentable de s’installer rapidement sur Ebay et de reprendre la vente. »

Cette décision intervient après qu’Ebay se soit concentré sur l’aide à Halifax dans le cadre de COVID-19 avec son programme « Relance du commerce de détail ».

L’initiative, lancée dans la ville au début de l’année, utilise des ressources de formation, de soutien et d’éducation pour aider les propriétaires d’entreprises locales à apprendre comment vendre le plus efficacement possible leurs produits sur un marché mondial.

Note aux lecteurs : Version corrigée. Le montant maximal pouvant être avancé par Shopify est 500 000 $, et non 200 000 $, tel qu’écrit par erreur dans une version précédente.