(Toronto) Groupe TMX a annoncé vendredi le départ à la retraite de son chef de la direction, Lou Eccleston, qui survient peu après que des allégations eurent été faites à son endroit, fin novembre, en lien avec une conduite antérieure à son passage dans l’entreprise.

La Presse canadienne

Le site internet Business Insider avait rapporté que M. Eccleston avait été accusé, dans des documents judiciaires et par la division des droits de la personne de New York, d’avoir eu un comportement inapproprié impliquant des employées au cours de son mandat de cadre supérieur chez Bloomberg.

Le conseil d’administration de TMX précise qu’un enquêteur n’a trouvé aucune preuve que M. Eccleston se soit livré à du harcèlement sexuel ou à une inconduite sexuelle pendant son emploi chez TMX, qui est notamment propriétaire de la Bourse de Toronto.

TMX ajoute que le conseil d’administration met fin à l’enquête sur les allégations « afin d’éviter de distraire davantage la Société ».

John McKenzie entrera immédiatement dans le poste de chef de la direction par intérim tout en poursuivant son rôle de directeur financier pendant que l’entreprise entreprend de trouver un remplaçant.

Lou Eccleston, dont le contrat chez TMX devait expirer à la fin de 2020, était en poste depuis octobre 2014.