(Smith Falls) Le cours de l’action de Canopy Growth a atteint jeudi son plus bas niveau de 2019, après que le producteur de cannabis a affiché une perte de 374,6 millions et un chiffre d’affaires inférieur aux attentes des analystes pour son deuxième trimestre, en plus d’avertir qu’un de ses objectifs clés pour ses revenus ne serait probablement pas atteint.

La Presse canadienne

Le titre de Canopy a reculé jeudi jusqu’à 20,15 $ à la Bourse de Toronto, pour finalement clôturer à 20,96 $, en baisse de 3,49 $, soit 14,27 %.

Plus tôt, la société a dévoilé des revenus nets de 76,6 millions pour son deuxième trimestre, en baisse de 15 % par rapport au trimestre précédent. Les analystes attendaient plutôt un chiffre d’affaires de 107 millions, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Lors d’une conférence téléphonique, le chef de la direction par intérim, Mark Zekulin, a également indiqué aux analystes que l’atteinte de la cible de 250 millions pour le chiffre d’affaires du quatrième trimestre, qui prendra fin en mars, était « de plus en plus improbable ».

Alors que M. Zekulin insistait sur le fait que Canopy dispose des ressources nécessaires pour exploiter le potentiel à long terme des produits dérivés du cannabis et du chanvre, il a également souligné que les occasions du marché canadien « ne répondent tout simplement pas aux attentes ».

« Au risque de simplifier excessivement, l’incapacité du gouvernement ontarien à autoriser les magasins de vente au détail, dès le départ, fait en sorte que la moitié du marché attendu au Canada n’existe tout simplement pas », a affirmé M. Zekulin.

Il a ajouté que la société était heureuse de constater que l’Ontario avait récemment annoncé son intention de passer à une attribution ouverte de licences de vente au détail, un système dans lequel le nombre de magasins ne serait limité que par la demande du marché.

« C’est important, mais ça ne peut pas se produire assez tôt. »

La société a précisé que sa perte par action avait atteint 1,08 $ pour le trimestre clos le 30 septembre, ce qui se compare à une perte de 330,6 millions, ou 1,52 $ par action, pour la même période l’an dernier — alors qu’elle comptait un moins grand nombre d’actions en circulation.

Les revenus nets de 76,6 millions se comparaient à un chiffre d’affaires de 23,3 millions pour le même trimestre l’an dernier, soit avant la légalisation du cannabis récréatif. Les revenus avaient atteint 90,5 millions au premier trimestre.

Les résultats du plus récent trimestre comprenaient une charge de restructuration de 32,7 millions pour les retours, les provisions pour les retours et les allocations pour les prix, principalement liés à des changements opérés au portefeuille de capsules molles et d’huiles de cannabis de Canopy.

L’entreprise a en outre inscrit à ses résultats une charge de stocks de 15,9 millions attribuable à des changements de stratégie, a-t-elle précisé.