Groupe Brivia a annoncé vendredi matin que 60 % de sa tour résidentielle avait déjà trouvé preneur. Situé près du magasin La Baie, au centre-ville de Montréal, le 1, Square Phillips comptera 500 logements et sera haut de 61 étages.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Le promoteur se targue de vouloir bâtir la plus haute tour résidentielle à Montréal avec une hauteur de 232,5 mètres au-dessus du fleuve. Son architecte est Anik Shooner, associée principale de MSDL Architectes.

Brivia se mesure à Devimco dans cette course au plus haut gratte-ciel résidentiel de la métropole. Ce dernier a lancé en septembre les travaux du projet Maestria, rue Sainte-Catherine Ouest, qui comptera deux tours de 61 et de 57 étages.

Le projet au square Philips comptera trois phases : la tour de 61 étages constitue la phase 1. Les appartements les moins chers se vendront sous la barre des 400 000 $. Le bureau des ventes ouvre officiellement ses portes samedi.

« La phase 1 propose trois volumes décalés. Un bâtiment qui a plusieurs coins est un bâtiment qui a plus de demandes en termes de points de vue des intérieurs. Au lieu d’avoir juste quatre coins, on a ici un bâtiment avec au moins huit coins », dit Claude Cormier, associé chez Claude Cormier + associés.

Le projet se distingue par l’aménagement d’un jardin extérieur de 4100 pieds carrés sur le côté est du 50étage. « C’est une terrasse, une cour extérieure, qui est en extension avec les espaces publics intérieurs, indique M. Cormier. C’est une terrasse aménagée où on amène les gens sur le bord de l’édifice pour prendre conscience de la hauteur et des vues assez spectaculaires qu’on va avoir. »

Les 1100 résidants auront ainsi des vues sur le fleuve, la montagne, les ponts de la Rive-Sud et le Stade olympique.

Au rez-de-chaussée, une cour intérieure révèle un carrelage au motif pied-de-poule, aussi appelé prince de galles. Il s’agit d’un clin d’œil à la statue d’Édouard VII qui domine le square Phillips voisin, nous explique Claude Cormier. « On a découvert que le roi Édouard VII était un dandy et que c’est lui qui a inventé le motif prince de galles à la fin du XIXsiècle », explique l’architecte-paysagiste.

Fondée en 2000 par Kheng Ly, son PDG, Brivia est derrière les projets YUL condominiums, Stanbrooke et le QuinzeCent.