(Mississauga) L’action de Cargojet s’est envolée pour toucher un niveau record, vendredi, à la suite de l’annonce d’une entente avec Amazon qui permettra au géant du commerce en ligne d’acquérir une participation dans le fournisseur canadien de services de fret aérien.

La Presse canadienne

À la Bourse de Toronto, le titre de la société établie à Mississauga, en Ontario, a décollé de plus de 20 % en début de séance, pour finalement clôturer à 102,33 $, en hausse de 11,66 $, ou 12,86 %.

Amazon fait déjà appel aux services aériens de Cargojet pour transporter des colis de ses entrepôts vers des centres de distribution, mais l’accord annoncé vendredi devrait élargir la relation d’affaires entre les deux entreprises.

« Les relations que l’équipe de Cargojet continue d’établir avec Amazon nous permettent maintenant de renforcer et d’aligner nos intérêts à long terme », a souligné le chef de la direction de Cargojet, Ajay Virmani, par voie de communiqué.

En vertu l’accord, Cargojet accordera des bons de souscription à Amazon pour des actions qui seront acquises en fonction de jalons commerciaux liés au partenariat entre les deux entreprises.

Une première tranche permettra au géant américain de mettre la main sur jusqu’à 9,9 % des actions à droit de vote variable de Cargojet pour un prix de 91,78 $ l’action. Amazon dispose d’une période de six ans pour exercer son option. La multinationale pourrait aussi acquérir les actions si l’entente génère des recettes de plus de 400 millions.

Amazon recevra également des bons de souscription supplémentaires correspondant à un maximum de 5 % des actions de Cargojet. La période d’acquisition de la deuxième tranche s’échelonnera sur une année supplémentaire.

Selon Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, cette entente élimine les risques de voir Amazon se tourner vers une autre société que Cargojet en matière de livraison quotidienne.

« Globalement, il s’agit clairement d’une nouvelle positive pour l’action de Cargojet », a écrit l’analyste, dans une note envoyée par courriel.

L’accord entre Amazon et Cargojet survient alors que la concurrence est vive dans le secteur du commerce électronique. En juin, le géant FedEx avait annoncé qu’il ne renouvellerait pas son entente avec Amazon, préférant se tourner vers d’autres clients comme Target, Walgreens et Walmart.

Cette décision a été prise alors qu’Amazon continue à développer sa propre flotte de transport aérien et terrestre afin de contrôler la manière dont ses colis sont livrés et afin de moins dépendre de transporteurs extérieurs.

Doug Taylor, analyste chez Canaccord Genuity, a souligné, dans une note, que l’entente avec Cargojet indiquait clairement qu’Amazon n’était pas prêt à faire des efforts similaires au Canada.