Source ID:ce46050a805d3cbba20b6154b0462475; App Source:StoryBuilder
Exclusif

Espaces de travail partagés: WeWork double sa présence à Montréal

Fondée à New York en 2010, WeWork loue... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Fondée à New York en 2010, WeWork loue des bureaux de travail partagés, clés en main, à des entreprises - jeunes pousses ou sociétés établies - ayant des besoins ponctuels. Elle loge 2600 travailleurs à Montréal actuellement.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

L'entreprise américaine de services de location de bureaux partagés WeWork, déjà présente à Place Ville Marie et à L'Avenue, prend de l'expansion au centre-ville de Montréal.

Elle loue tout l'espace de bureaux disponible au complexe à usage mixte Humaniti, en construction. La société, présente dans 27 pays, a aussi signé un bail au Dominion Square, au 1010, rue Sainte-Catherine Ouest.

Fondée à New York en 2010, WeWork loue des bureaux de travail partagés, clés en main, à des entreprises - jeunes pousses ou sociétés établies - ayant des besoins ponctuels. Elle loge 2600 travailleurs à Montréal actuellement.

« La demande pour notre produit à Montréal est en augmentation. Nous affichons complet depuis près d'un an », dit dans un entretien Simon Tancredi, directeur de WeWork à Montréal.

WeWork louera quatre niveaux du 1010, rue Sainte-Catherine Ouest, en deux phases. Elle sera voisine du quotidien The Gazette. Avec 120 000 pi2, il s'agira de son espace de bureaux le plus important à Montréal. La première phase sera prête en novembre prochain, la seconde en janvier 2020.

« L'arrivée de WeWork aura un impact positif sur le quartier, attirant un groupe diversifié d'entreprises dans le secteur », dit, dans une communication écrite, Robert Last, vice-président directeur d'Investissements Canpro, propriétaire du Dominion Square.

Une étude commandée par WeWork indique que 65 % des membres montréalais ne travaillaient pas dans le quartier avant de se joindre à WeWork. Trois membres sur cinq proviennent de la petite et de la moyenne entreprise. Tout de même, 40 % des emplois sont rattachés à des entreprises de plus de 1000 employés comme Bombardier, RBC et Lenovo.

Avec ses bureaux « jazzés », le spécialiste de l'espace de travail partagé se donne pour mission d'aider ses clients à profiter de la vie tout en travaillant.

WeWork loue tout l'espace de bureaux disponible au... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR LEMAY) - image 2.0

Agrandir

WeWork loue tout l'espace de bureaux disponible au complexe à usage mixte Humaniti, en construction.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LEMAY

WeWork au complexe Humaniti

En plus du Dominion Square, WeWork prendra possession de la totalité des quatre niveaux de bureaux que l'on trouvera au complexe à usage mixte Humaniti, en face du centre administratif de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Les 64 000 pi2 accueilleront 1000 postes de travail à compter du second semestre de 2020.

Humaniti est un complexe réalisé en partenariat par Cogir et le Fonds immobilier de solidarité FTQ. Le projet intègre des logements locatifs, des logements en copropriété, un hôtel et des commerces.

« WeWork s'inscrit parmi les locataires de choix dans un projet d'avant-garde visant une clientèle axée sur des valeurs fortes. Il correspond pleinement à la vision innovante que nous avons donnée au projet Humaniti », dit Normand Bélanger, PDG du Fonds immobilier de solidarité FTQ, par courriel.

Les bureaux partagés ont la cote

Les bureaux partagés ont la cote. Au Sommet immobilier de Montréal, le 17 avril dernier, un atelier a abordé la question de l'impact grandissant des espaces partagés sur le marché du bureau. « La présence de WeWork à Place Ville Marie nous a aidés à revoir notre modèle d'affaires. Sa présence nous a permis de convaincre une entreprise comme Sid Lee à considérer Place Ville Marie », a expliqué Bernard Poliquin, vice-président principal, bureaux, Québec, chez Ivanhoé Cambridge.

Regus, un concurrent de WeWork, a loué 78 000 pi2 aux comptables Deloitte à Vancouver, a annoncé, au cours du même atelier, Wayne Berger, chef de la direction au Canada d'IWG, société mère de Regus. Regus loue maintenant des locaux dans pas moins de 13 immeubles de la région montréalaise, notamment au 1000 De La Gauchetière et au 75, rue Queen, dans la Cité du multimédia.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer