Le producteur de cannabis Cronos Group a affiché mardi des revenus du quatrième trimestre plus de trois fois plus importants qu'à la même période l'année précédente, mais cela ne l'a pas empêché de réaliser une perte nette qui a déçu les analystes.

Mis à jour le 26 mars 2019
LA PRESSE CANADIENNE

La société torontoise a vu ses revenus atteindre 5,6 millions au cours du trimestre clos le 31 décembre, grâce à la légalisation du cannabis récréatif au Canada en octobre, mais ses dépenses d'exploitation ont également augmenté.

La hausse des coûts était attribuable à une augmentation des dépenses de recherche et développement, à l'acquisition de talents et aux honoraires de professionnels et de consultants pour diverses initiatives stratégiques, a expliqué Cronos.

Le chef de la direction de l'entreprise, Mike Gorenstein, a indiqué que la société investissait dans des secteurs de la chaîne d'approvisionnement en cannabis qui ont une valeur durable à long terme, tels que le développement de produits de marque et la propriété intellectuelle, plutôt que dans la capacité de culture et de production.

« Cette approche ciblée se révèle être un succès dans des industries analogues, comme les produits de consommation regroupés dans les pharmaceutiques, et nous pensons qu'elle le sera également dans l'industrie du cannabis », a-t-il observé mardi lors d'une conférence téléphonique.

« En d'autres termes, vous pouvez vous attendre à ce que notre objectif soit de fabriquer le fromage plutôt que d'élever et de traire les vaches. »

Les analystes s'attendaient à un chiffre d'affaires de 10,44 millions pour le quatrième trimestre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Cronos a enregistré une perte nette de 11,6 millions au quatrième trimestre, comparativement à un bénéfice de 2,1 millions un an plus tôt.

Les charges d'exploitation trimestrielles de la société se sont établies à 12,4 millions, en hausse par rapport à 2,9 millions au quatrième trimestre de 2017.

Pour l'ensemble de l'exercice, Cronos a affiché des revenus nets de 15,7 millions, en hausse de 11,6 millions, ou 285 %, par rapport à ceux de 4,1 millions de l'exercice 2017.

Plus tôt en mars, Cronos a clôturé l'investissement de 2,4 milliards du géant du tabac Altria Group, qui donne désormais au fabricant des cigarettes Marlboro une participation de 45 % dans le producteur autorisé de cannabis.

En vertu de cette entente, Altria pourrait investir une somme additionnelle de 1,4 milliard d'ici quatre ans, ce qui ferait grimper sa participation dans Cronos Group à 55 %.