(Montréal) La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a affiché mardi un chiffre d’affaires trimestriel et un bénéfice ajusté par action records, soutenue notamment par une forte augmentation des livraisons de pétrole par rail et du trafic intermodal.

La Presse canadienne

Le plus grand transporteur ferroviaire au pays a réalisé un bénéfice net de 1,36 milliard au cours du trimestre clos le 30 juin, en hausse de 4 % par rapport à la même période l’an dernier.

Sur une base ajustée, le bénéfice par action a avancé de 15 % à 1,73 $ — un record pour le deuxième trimestre — comparativement à celui de 1,51 $ par action de la même période en 2018.

Les analystes visaient un bénéfice ajusté de 1,65 $ par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Les revenus ont progressé de 9 % pour atteindre 3,96 milliards.

Les revenus de l’intermodal et des produits pétroliers et chimiques — les deux plus importantes sources de revenus du CN — ont progressé de 15 % et 26 % respectivement. Ils ont totalisé 1,77 milliard, soit environ 45 % des revenus totaux de l’entreprise.

« L’équipe du CN a obtenu des résultats records au deuxième trimestre et nous demeurons optimistes quant aux perspectives de volumes du CN au deuxième semestre de l’exercice tout en maintenant notre vigilance sur les coûts », a affirmé dans un communiqué le chef de la direction, Jean-Jacques Ruest.

Le ratio d’exploitation du CN, une mesure de l’efficacité des chemins de fer qui exprime les dépenses d’exploitation en tant que pourcentage des ventes nettes, s’est amélioré de 70 points de base à 57,5 %. Le CN a affirmé qu’il s’agissait du plus faible ratio de l’industrie pour le trimestre — et donc de la meilleure performance à cet égard.

Le conseil d’administration du CN a autorisé le versement d’un dividende de 53,75 cents par action, qui sera versé le 30 septembre aux actionnaires inscrits en date du 9 septembre.

Entreprise dans cette dépêche : (TSX : CN)