(Séoul) La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines a acheté des parts dans la maison mère de Korean Air, permettant à la famille propriétaire de l’entreprise de conforter sa position face à des fonds d’actionnaires activistes.

Agence France-Presse

Delta a acquis une participation de 4,3 % dans Hanjin KAL, a déclaré le transporteur jeudi, ajoutant qu’il pourrait augmenter ses parts à 10 % « après avoir reçu l’autorisation réglementaire ».

Cette prise de participation intervient un an après le lancement d’une coentreprise par les deux compagnies aériennes, qui leur donne accès à près de 300 destinations aux États-Unis et 80 en Asie.

L’acquisition de parts par Delta Airlines est une bonne nouvelle pour le nouveau président de Hanjin KAL, Walter Cho, qui lui permettra de « défendre ses droits de gestion contre toute attaque de fonds spéculatifs activistes », a déclaré un responsable de Korean Air, cité par l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Walter Cho avait pris le contrôle de Hanjin KAL en avril succédant à son père Cho Yang-ho, évincé du conseil d’administration par des actionnaires à la suite d’accusations de corruption quelques jours seulement avant sa mort.  

Parmi ces fonds activistes, Korea Corporate Governance Improvement (KCGI), qui détient une participation de près de 16 % dans la société, exige des rendements plus élevés et plus de transparence.  

Son annonce a fait chuter l’action de Hanjin KAL de 15 % vendredi. L’action de Korean Air, la compagnie nationale sud-coréenne, a également perdu 2,6 %.