La chute des ventes mondiales de montres connectées s'est accélérée au troisième trimestre, emmenée par l'Apple Watch qui accuse un plongeon de 71,6 %, selon des estimations lundi du cabinet de recherche IDC.

Publié le 24 oct. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Toutes marques confondues, 2,7 millions de montres connectées ont été écoulées au troisième trimestre, soit 51,6 % de moins que sur la même période de 2015.

Apple ne divulgue pas officiellement ses chiffres de ventes, mais IDC les évalue à 1,1 million d'unités, soit 41,3 % du marché mondial et un recul de 71,6 % sur un an.

Au deuxième trimestre, IDC avait estimé la baisse à 32 % pour l'ensemble du marché, et à 55 % pour l'Apple Watch.

Le cabinet invoque en partie le calendrier de renouvellement des appareils: la deuxième génération d'Apple Watch n'est arrivée sur le marché qu'à la fin septembre, la nouvelle Gear S3 de Samsung n'est pas encore sortie, et plusieurs fabricants hésitent à proposer un nouvel appareil avant les fêtes, car Google a repoussé à l'an prochain la mise à jour de son logiciel d'exploitation (Android Wear 2.0).

Toutefois, « il devient également évident que les montres connectées actuelles ne sont pas pour tout le monde », relève Jitesh Ubrani, un analyste d'IDC.

« Avoir un but et une utilisation clairs est primordial, c'est pourquoi beaucoup de fabricants se concentrent sur le conditionnement physique à cause de sa simplicité. Mais à terme, différencier l'usage de la montre connectée et du téléphone intelligent sera un élément clé », prévient-il.

Au troisième trimestre, Garmin a pris la deuxième place mondiale derrière Apple, avec environ 600 000 unités vendues (20,5 % du marché).

Samsung arrive en troisième position (environ 400 000 unités, soit 14,4 % du marché), suivi par Lenovo et Pebble (quelque 100 000 unités chacun, pour respectivement 3,4 % et 3,2 % du marché)