Daimler maintient ses objectifs malgré des bénéfices en repli

Le constructeur automobile allemand Daimler, fabricant des voitures et camions... (PHOTO MICHAELA REHLE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO MICHAELA REHLE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
FRANCFORT

Le constructeur automobile allemand Daimler, fabricant des voitures et camions Mercedes-Benz, a publié vendredi un bénéfice net en repli de 31 % pour le premier trimestre, ce qui ne l'a pas empêché de confirmer ses objectifs annuels.

De janvier à mars, le groupe de Stuttgart (sud-ouest) a dégagé un bénéfice net, part du groupe, de 1,35 milliard d'euros contre 1,96 milliard sur la même période en 2015.

Son chiffre d'affaires a progressé de 2 % à 35 milliards d'euros, tandis que son résultat d'exploitation (EBIT) a chuté de 26 % à 2,15 milliards, a-t-il détaillé dans un communiqué financier.

La baisse des bénéfices s'explique « principalement » par les coûts et la baisse des ventes liés au renouvellement de plusieurs modèle, de type Classe S et E, que n'ont pas permis de compenser l'amélioration des bénéfices dans la division de camions Daimler Trucks, affirme Daimler.

Le groupe explique avoir également été pénalisé par des effets de changes négatifs, ainsi que par des rabais plus généreux sur les ventes de certains véhicules.

« La croissance des ventes montre clairement que nous suivons la bonne stratégie et que nous avons les bons produits sur le marché. Notre offensive de modèles se poursuit au même rythme », s'est toutefois félicité le président-directeur général du groupe, Dieter Zetsche, cité dans le communiqué.

Daimler a par conséquent confirmé son objectif 2016 d'une « légère » hausse de son chiffre d'affaires et du résultat d'exploitation.

Le constructeur espère notamment profiter d'une hausse attendue d'environ 3 % de la demande mondiale de voitures en 2016. Il dit également attendre « une contribution majeure » à ses résultats du lancement en avril de son nouveau modèle Class E.

Le groupe avait indiqué jeudi soir avoir ouvert une enquête interne, à la demande des autorités américaines, sur la manière dont sont certifiées les émissions polluantes de ses voitures aux États-Unis, alors que son concurrent Volkswagen est déjà depuis plusieurs mois au coeur d'un scandale de moteurs diesel truqués pour tromper les normes antipollution.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer