La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a vu son chiffre d'affaires annuel bondir de 10 % à 14,32 milliards pour son exercice 2018, alimenté par la hausse des revenus liés au transport de pétrole et de produits chimiques.

Mis à jour le 29 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Pour le quatrième trimestre, le Canadien National a engrangé un bénéfice ajusté de 1,09 milliard, soit 1,49 $ par action, pour le trimestre clos le 31 décembre, ce qui a surpassé les attentes des analystes. En comparaison, le transporteur ferroviaire avait réalisé un profit ajusté de 897 millions, soit 1,20 $ par action, pour le même trimestre un an plus tôt.

Le profit net pour le trimestre a cependant chuté de 56 % à 1,14 milliard, comparativement à 2,61 milliards un an plus tôt. Les revenus trimestriels ont grimpé de 16 % à 3,81 milliards.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 1,47 $ par action, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Les revenus trimestriels tirés des livraisons de pétrole et de produits chimiques ont progressé de 50 % d'une année à l'autre, ce qui a contribué à une croissance de 20 % à 2,66 milliards pour l'ensemble de l'exercice. Étant donné que le projet de canalisation 3 d'Enbridge ne devrait pas être opérationnel avant les derniers mois de l'année et que l'incertitude persiste quant au sort de l'expansion du projet Trans Mountain, le CN peut s'attendre à ce que la demande pour livrer le pétrole continue d'être vigoureuse, ont estimé des analystes.

Le profit ajusté du CN a grimpé de 7 % à 4,06 milliards pour l'exercice 2018, tandis que le profit ajusté par action s'est chiffré à 5,50 $.