Source ID:c3c3ead1cd3230bfb014cb786097ef1d; App Source:StoryBuilder
Exclusif

Téo Taxi au bord du gouffre

(Québec) Téo Taxi reste lourdement déficitaire et la maison mère Taxelco annoncera sous peu une «restructuration» et se mettra sous la protection de la loi de la faillite pour se mettre à l'abri de ses créanciers.

La Caisse de dépôt et le Fonds de solidarité du Québec, bailleurs de fonds dans l'aventure de Téo Taxi, ont fermé le robinet et refusé un nouvel appel de fonds de l'entreprise mise au monde par Alexandre Taillefer.

Le Fonds de solidarité FTQ était depuis longtemps décidé à fermer le robinet. La Caisse de dépôt est du même avis, mais cherche toujours sans trop d'espoirs un nouveau partenaire financier susceptible d'assurer un second souffle à l'entreprise qui bat de l'aile.

«Le modèle de Téo Taxi ne fonctionne tout simplement pas», confie une source au sein de ces bailleurs de fonds. Déjà en février 2018, 17 millions avaient été injectés par la Caisse, le Fonds de solidarité, le Fondaction de la CSN et le fonds privé XPND à Téo. Pour la promotion des véhicules électriques, l'entreprise avait aussi eu des subventions de 5 millions du ministère de l'Environnement et de 4,5 millions du Développement économique.

La décision toute récente du Fonds de solidarité FTQ de laisser tomber le couperet s'est répandue rapidement chez les autres bailleurs de fonds. Même le gouvernement Legault aurait, semble-t-il, été avisé, pour permettre à celui-ci de se préparer à cette annonce délicate, la semaine prochaine.

Chez Taxelco, la porte-parole Jessica Théroux refusait hier de «commenter toute rumeur touchant l'entreprise». Le directeur général, Dominic Bécotte, n'était pas disponible pour les médias. Même mutisme du côté de M. Taillefer, qui rappelait qu'il ne faisait plus partie du conseil d'administration de Taxelco.

Fin août, Taxelco avait sollicité à nouveau ces mêmes bailleurs de fonds pour obtenir 15,2 millions de plus. XPND est dans l'incapacité de mettre plus d'argent, la Caisse et le Fonds de solidarité FTQ devaient injecter chacun 5,4 millions, le fonds de la CSN, 1,2, et le reste était attendu d'entrepreneurs privés. Pour justifier sa demande, Taxelco plaidait que Téo Taxi avait besoin de davantage de véhicules. La rentabilité de Téo, promise pour le début de 2019 à l'origine, était repoussée à la fin de l'année.

Cette fois, les plus importants bailleurs de fonds avaient dicté des cibles bien précises à l'entreprise, notamment que chaque véhicule produise en moyenne 25 $ de revenus par heure d'opération.

Téo avait aussi surestimé le temps de fonctionnement des véhicules électriques, qui doivent nécessairement être rechargés plusieurs heures chaque jour.

En outre, en payant ses 400 chauffeurs, désormais syndiqués, à un taux horaire fixe, Téo Taxi perdait nécessairement de l'argent durant les périodes creuses dans la journée.

Un cinquième PDG en quatre ans

En début d'année, le président-directeur général de Taxelco, propriétaire de Téo Taxi, a quitté l'entreprise après huit mois de service. Après le départ de Dominique Lemay, Taxelco se retrouvait avec un cinquième PDG en quatre ans d'existence. Nouveau patron, Dominic Bécotte, gendre du président du Conseil du trésor, Christian Dubé, était un proche collaborateur d'Alexandre Taillefer. Les deux hommes avaient participé eux aussi à la création de Taxelco et au lancement de Téo Taxi en 2015.

Taxelco tarde à produire ses états financiers du troisième trimestre, normalement disponibles en novembre. Mais, déjà, les chiffres du deuxième trimestre montraient que l'entreprise était en retard dans son plan d'atteinte de la rentabilité.

Téo Taxi a fait la manchette plusieurs fois au cours des derniers mois. En juin 2017, elle avait déjà passé le chapeau à ses actionnaires pour pouvoir se rendre en septembre. Les nouveaux investisseurs espérés ne s'étaient jamais manifestés. Le gouvernement Couillard avait accordé un prêt de 4 millions à l'entreprise de M. Taillefer.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer