L'avionneur brésilien Embraer a révisé à la baisse mercredi ses prévisions de résultats pour 2018, en raison d'un nombre de livraisons de jets d'affaires moins élevé que prévu, au moment où l'alliance avec Boeing est proche de se concrétiser.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Embraer a livré 91 jets d'affaires l'an dernier, contre 105 à 125 prévus initialement.  

L'entreprise tablait sur un chiffre d'affaires de 5,4 à 5,9 milliards de dollars pour 2018, mais estime à présent qu'elle a engrangé « environ 5,1 milliards de dollars ».

« Le marché des jets d'affaires, même s'il s'améliore progressivement, continue de récupérer à un rythme plus lent qu'espéré », ont expliqué les responsables du fleuron de l'industrie brésilienne dans un communiqué.

En 2019, Embraer espère livrer de 85 à 95 avions commerciaux et 90 à 110 jets d'affaires, pour un chiffre d'affaires de 5,3 à 5,7 milliards de dollars.

L'avionneur a également annoncé qu'il prévoyait de verser des dividendes d'1,6 milliard de dollars à ses actionnaires, avant la fin de l'année, en vertu de l'alliance avec Boeing.

Le président du Brésil Jair Bolsonaro a donné son feu vert à l'accord de partenariat entre les deux compagnies, pour une valeur de 5,2 milliards de dollars.

Après avoir exprimé initialement certaines réserves, le chef de l'État a finalement estimé que l'accord entre les avionneurs « préservait » les intérêts et la souveraineté du pays, qui n'exercera pas son pouvoir de veto via la l'action unique (golden share) que le Brésil détient dans Embraer.

Troisième avionneur mondial avec près de six milliards de dollars de chiffre d'affaires et 16 000 employés, Embraer, privatisé en 1994, a non seulement une gamme d'avions civils, militaires, mais également des jets d'affaires.

L'accord prévoit que Boeing prenne le contrôle des activités civiles d'Embraer pour 4,2 milliards de dollars, ce qui lui permettra de contrôler 80 % du capital du nouveau groupe. Les 20 % restants seront contrôlés par la compagnie brésilienne.

Cela permettra à Boeing de proposer des appareils d'une capacité pouvant aller jusqu'à 150 sièges.