Les deux plus grands chemins de fer du Canada ont réglé un conflit juridique après qu'un employé du Canadien National soit passé chez son concurrent, le Canadien Pacifique, prétendument en emportant avec lui de l'information confidentielle.

LA PRESSE CANADIENNE

Le CN, établi à Montréal, affirme que le CP a accepté de lui verser 25 millions $ pour régler le litige, en plus de s'engager à ne pas embaucher certains employés du CN avant le 31 décembre 2018.

En vertu du règlement, le CP ne reconnaît pas de torts dans cette affaire, a indiqué le transporteur de Calgary.

Le règlement a été évoqué dans de brèves déclarations contenues dans les résultats financiers des entreprises pour le troisième trimestre, dévoilés le mois dernier.

Le CN avait déposé sa poursuite en justice en août 2015. Il y faisait valoir qu'il avait perdu des contrats de transport de marchandises et des parts de marché après que son employé Greg Shnerer se soit joint au CP, emportant avec lui certaines informations, notamment des contrats de clients et des plans d'affaires.

Le CN alléguait qu'un dirigeant du CP avait encouragé M. Shnerer à télécharger l'information confidentielle des banques de données électroniques du CN en juin, alors qu'il y était toujours employé.