Le pétrole a propulsé le CN (T.CNR) au troisième trimestre. Le Canadien National a également attribué sa performance à une amélioration de sa grande efficacité.

Mis à jour le 23 oct. 2012
Marie Tison LA PRESSE

Les revenus du CN ont atteint près de 2,5 milliards de dollars au troisième trimestre de 2012, soit une augmentation de 8% par rapport aux revenus du même trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice net dilué par action a bondi de 10%, passant de 1,38$ à 1,52$.

« Il s'agit de résultats très solides », s'est félicité le président- directeur général de la société ferroviaire, Claude Mongeau, au cours d'une téléconférence destinée aux analystes financiers.

Le CN a vu ses revenus augmenter dans pratiquement tous les secteurs d'activité, mais ce sont les produits pétroliers et chimiques qui ont mené la charge avec une augmentation de 15%. La direction du CN a précisé qu'il y avait eu un fort accroissement des envois de pétrole brut en provenance de l'Ouest canadien.

Les revenus liés au charbon ont augmenté de 13% alors que les revenus liés aux produits céréaliers et aux engrais ont connu une croissance solide de 10%, et ce, en dépit de la sécheresse qui a touché l'Ouest américain.

Le vice-président directeur et chef du marketing du CN, Jean-Jacques Ruest, a précisé que les revenus liés aux fertilisants avaient augmenté de 18% alors que les revenus liés aux céréales canadiennes avaient augmenté de 11%. Les revenus liés aux céréales américaines sont demeurés stables.

Le vice-président directeur et chef de l'exploitation du CN, Keith Creel, a insisté pour sa part sur diverses mesures qui ont permis d'augmenter l'efficacité de la société ferroviaire, comme l'utilisation de trains beaucoup plus longs.

«Nous avons introduit pendant le trimestre un super train de charbon comportant 224 voitures, a-t-il fait valoir. C'est deux fois plus long que les trains d'il y a trois ans.»

Le CN a également augmenté la vitesse moyenne de ses trains, notamment en réduisant les délais dans les terminaux.

Les robustes résultats obtenus au troisième trimestre ont amené le CN à annoncer un programme de rachat d'actions qui pourrait atteindre 1,4 milliard de dollars.

La direction vise une augmentation de 15% de son bénéfice par act ion pour l'ensemble de 2012, mais elle s'est montrée prudente en ce qui a trait aux perspectives pour l'année 2013, étant donné les incertitudes qui règnent au sujet de la vigueur de l'économie.

En outre, comme un grand nombre d'entreprises, le CN devra probablement faire des contributions supplémentaires dans le régime de retraite de ses employés.