Le Canadien National (T.CNR) a décidé de sévir contre son ancien président, Hunter Harrison, pressenti pour prendre la tête du Canadien Pacifique (T.CP).

Mis à jour le 24 janv. 2012
Marie Tison LA PRESSE

Le CN a suspendu hier le paiement de la rente de M. Harrison ainsi qu'un paiement lié à un programme d'unités d'actions assujetties à des restrictions. Ce dernier paiement, qui devait être versé avant la fin de janvier, atteint environ 17,9 millions de dollars.

Le CN a également entamé des procédures devant un tribunal de l'Illinois contre M. Harrison pour rupture de contrat.

«Le CN a des pratiques de gouvernance très sévères et des attentes élevées au sujet de la conduite et de la loyauté de ses dirigeants et de ses employés, qu'ils soient actifs ou retraités», a fait savoir le CN dans une déclaration remise aux médias hier.

Il y a quelques semaines, le plus important actionnaire du Canadien Pacifique, le militant américain Bill Ackman, a demandé au conseil d'administration du CP de nommer M. Harrison comme président et chef de la direction de la société ferroviaire.

Publiquement, le conseil d'administration du CP s'est montré hostile à cette idée. M. Ackman, président et chef de la direction du fonds Pershing Square Capital Management, a alors exprimé l'intention d'enclencher une procédure de sollicitation de procuration pour mettre en place un nouveau conseil d'administration.

Hunter Harrison, un Américain originaire du Tennessee, a été président et chef de la direction du CN de 2003 à 2009.

Il a mis en place de nouvelles méthodes d'exploitation qui ont permis au CN de devenir la société ferroviaire la plus performante de l'Amérique du Nord. Pendant les neuf premiers mois de 2011, ses coûts d'exploitation n'ont représenté que 63,1% de ses revenus.

Par comparaison, les coûts d'exploitation du CP ont représenté 82,4% de ses revenus pendant la même période, ce qui en fait la société ferroviaire qui a enregistré la pire performance en Amérique du Nord.

«M. Harrison était un dirigeant très respecté, très efficace et très bien rémunéré, a indiqué le CN dans la poursuite déposée à la cour du district nord de l'Illinois. À sa retraite, M. Harrison avait droit à des prestations très généreuses, dont une rente annuelle de 1,5 million et des paiements en vertu d'un programme d'unités d'actions assujetties à des restrictions. Le CN est prêt à payer ces sommes, qui s'élèvent à près de 40 millions de dollars, mais seulement en retour de la loyauté de M. Harrison envers le CN et de son respect d'obligations de non-divulgation, de non-concurrence et de non-sollicitation.»

La clause de non-concurrence avait une durée de deux ans. Elle prenait fin le 31 décembre 2011. Par contre, la clause de non-sollicitation avait une durée de trois ans et la clause de non-divulgation a une durée perpétuelle.

Dans une conversation téléphonique avec un dirigeant du CN le 5 janvier dernier, relatée dans la poursuite du CN, M. Harrison a admis qu'il souhaitait devenir président du CP. Il a indiqué qu'il était prêt à abandonner sa rente annuelle, mais qu'il avait droit à son paiement en vertu du programme d'unités d'action.

Il a plus tard écrit au CN pour soutenir qu'il n'avait pas violé les diverses clauses de son contrat.

Le CN soutient le contraire, affirmant que M. Harrison a collaboré avec M. Ackman en 2011 au sujet d'un plan stratégique pour améliorer la performance du CP.

Le CN ajoute que M. Harrison ne pourrait pas prendre la tête du CP sans divulguer des informations confidentielles sur le CN. Une telle divulgation serait «dévastatrice» pour le CN.

«Même si M. Harrison s'engageait à ne pas divulguer ces informations, il lui serait humainement impossible de ne pas le faire, indique le CN dans sa poursuite. Avec tous les détails qu'il connaît, il ne pourrait pas faire le tri entre ce qui est de l'information publique et ce qui est de l'information privée.»

À l'heure actuelle, M. Harrison, âgé de 67 ans, vit aux États-Unis et élève des chevaux de course.

Les titres du CN et du CP sont demeurés plutôt stables hier. L'action du CN a perdu 8 cents pour clôturer à 79,60$, alors que l'action du CP a perdu 10 cents pour clôturer à 71,46$. Dans les deux cas, il s'agit d'une perte de 0,1%.

Le CN fera connaître ses résultats annuels ce matin.