La direction d'Air Canada ainsi que le syndicat des 6800 agents de bord prévoient reprendre les négociations au cours de la journée de mardi, afin d'éviter une grève qui pourrait être déclenchée à compter de minuit et une minute, ce mercredi.

Ottawa LA PRESSE CANADIENNE

Les pourparlers, qui se déroulent en présence de médiateurs nommés par le gouvernement fédéral, avaient pris fin lundi sans qu'une entente ne soit intervenue.

Le transporteur aérien a fait savoir par communiqué mardi avant-midi qu'il préparait un horaire partiel pour s'assurer que les modifications de l'horaire se fassent de manière ordonnée si jamais une grève était déclenchée.

Les agents de bord sont sans contrat de travail depuis le 31 mars dernier.

Lundi, la ministre fédérale du Travail, Lisa Raitt, avait de son côté indiqué qu'Ottawa adopterait une loi spéciale forçant le retour au travail en cas d'échec des négociations entre Air Canada et ses agents de bord.

Ce projet de loi pourrait être déposé au plus tôt mercredi.

Une autre grève déclenchée en juin par les préposés du service à la clientèle de l'entreprise n'avait duré que trois jours, Mme Raitt ayant menacé de déposer un projet de loi afin de contraindre les grévistes à reprendre le travail. Les deux parties s'étaient entendues avant que la loi ne soit adoptée.