Les chefs d'entreprise de partout au Canada doivent chercher de nouveaux débouchés extérieurs avant que le pays ne perde davantage de terrain face aux autres nations industrialisées, a affirmé jeudi le dirigeant de la plus importante banque canadienne.

LA PRESSE CANADIENNE

Le président et chef de la direction de la Banque Royale, Gord Nixon, a estimé que le Canada était largement devancé par ses pairs en matière de concurrence.

«Notre façon de mener nos échanges commerciaux a à peine évolué depuis la Confédération», a déploré M. Nixon lors de l'assemblée annuelle de la banque à Calgary, à la suite de l'annonce, plus tôt en journée, de résultats financiers améliorés au premier trimestre.

«Si nous souhaitons atteindre une croissance supérieure à la moyenne, nous devons augmenter nos exportations dans les parties du monde en croissance», a-t-il ajouté.

Les entreprises canadiennes doivent regarder au-delà du secteur des ressources naturelles pour augmenter les échanges commerciaux, et porter une attention particulière aux produits agricoles, à la fabrication de pointe, au secteur de la santé et à celui de la technologie, selon M. Nixon.

Il s'agit de «secteurs où nous pouvons faire concurrence et tirer profit de la croissance de la classe moyenne dans les pays émergents», a-t-il déclaré.