La Banque Royale (T.RY) paiera 30,4 millions de dollars US à Securities and Exchange Commission des États-Unis en règlement d'allégations liées à la vente de titres d'emprunts.

LA PRESSE CANADIENNE

L'organisme réglementaire reprochait à l'institution financière canadienne d'avoir vendu pour 200 millions $ US d'obligations structurées adossées à des emprunts ou «CDO» à des commissions scolaires de Wisconsin, sans leur dire que ces titres étaient très risqués.

D'après la SEC, le fait que la Banque Royale accepte de payer une somme pour régler cette affaire ne constitue pas un aveu.