La Caisse de dépôt et placement du Québec a nommé l'ancien ministre libéral Martin Coiteux comme économiste en chef. L'institution a aussi pourvu le poste de premier vice-président, Québec, vacant depuis le retour en politique de Christian Dubé, en nommant Charles Émond, qui arrive de la Scotia où il a travaillé pendant 18 ans.

Mis à jour le 18 janv. 2019
ANDRÉ DUBUC LA PRESSE

« J'en suis très heureux, a confié Martin Coiteux, dans un entretien téléphonique. Je suis un économiste qui a toujours été versé dans les questions internationales. J'ai l'occasion d'utiliser l'expertise que j'ai acquise dans une institution formidable. La Caisse de dépôt est un grand investisseur à l'échelle planétaire », a dit celui qui entre en poste aujourd'hui.

« Qu'on me donne le défi de travailler avec certains des meilleurs économistes du Québec pour aider la Caisse dans ses prévisions, dans l'identification des marchés et des risques, pour moi, c'est un superbe défi qui m'attire au plus haut point », a ajouté l'ancien politicien.

MM. Coiteux et Émond siégeront au comité de direction de la Caisse, qui comptera dorénavant 16 membres, soit 5 femmes et 11 hommes.

M. Coiteux a été un pilier du gouvernement de Philippe Couillard comme président du Conseil du trésor de 2014 à 2016, puis comme ministre de la Sécurité publique et ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire jusqu'à son départ cet automne au terme des élections générales.

Il a aussi été professeur d'économie mondiale et de gestion internationale à HEC Montréal pendant près de 20 ans. Il a également été représentant de la Banque du Canada au Québec. Il est titulaire d'un doctorat en économie internationale de l'Institut universitaire de hautes études internationales de Genève.

Martin Coiteux remplace Paul Fenton, qui a pris sa retraite en juin 2017. Ce dernier avait été nommé en 2011. Auparavant, Oliver Fratzscher a occupé brièvement ce poste en 2010. Il avait été précédé par Luc Vallée, de 2001 à 2008. M. Vallée est aujourd'hui stratège en chef à la Banque Laurentienne.

Charles Émond devient premier vice-président, Québec et planification stratégique globale. Il arrive de la Banque Scotia. Il en était le chef mondial, services bancaires d'investissement et services aux grandes entreprises du Canada. Il a mené l'acquisition de Jarislowsky Fraser. Il en était le président du conseil d'administration jusqu'à tout récemment.

M. Émond entrera en fonction le 1er février prochain.

- Avec La Presse Canadienne