Québec dégage près d'un milliard de dollars pour soutenir la compétitivité des entreprises aujourd'hui menacées par les politiques protectionnistes de l'administration Trump.

Mis à jour le 15 août 2018
Caroline Plante LA PRESSE CANADIENNE

Mercredi à Québec, le premier ministre Philippe Couillard a présenté un plan de 863 millions de dollars qui repose sur quatre axes:

- donner de l'oxygène aux entreprises par des aides financières directes et un allègement fiscal;

- soutenir l'investissement pour améliorer la productivité;

- favoriser la formation des travailleurs;

- encourager la diversification des marchés.

Cette somme est aujourd'hui disponible grâce à la «marge de manoeuvre» dégagée à la suite d'une gestion rigoureuse des finances publiques, a indiqué M. Couillard en conférence de presse.

Il a dit que l'économie québécoise est dorénavant menacée de façon «exceptionnelle» par le protectionnisme américain et que la situation commandait une réponse toute aussi «exceptionnelle».

Le premier ministre a répété à maintes reprises que le Québec vit une grande incertitude économique et que le gouvernement devait intervenir.

Plus précisément, celui-ci aidera les entreprises touchées à dégager les liquidités nécessaires afin qu'elles puissent poursuivre leurs activités, en versant une aide aux entreprises assujetties à des droits, et en accordant une réduction immédiate de cotisation au Fonds des services de santé (FSS) pour les PME.

Le plan vise également à favoriser les investissements:

- en améliorant la productivité dans le secteur agricole;

- en bonifiant temporairement le crédit d'impôt à l'investissement (CII);

- en bonifiant le programme ESSOR pour le manufacturier innovant et le programme PME en action;

- en favorisant l'accès des entreprises aux marchés publics québécois.

Québec appuiera la formation des travailleurs pour soutenir l'amélioration de la productivité et renforcera les bureaux du Québec dans les autres provinces afin de développer les échanges interprovinciaux.