La Caisse de dépôt perd un gros canon

Le premier vice-président Placements privés et Infrastructures que la Caisse de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Hélène Baril

Le premier vice-président Placements privés et Infrastructures que la Caisse de dépôt avait recruté à New York, Andreas Beroutsos, quitte ses fonctions après seulement deux ans en poste.

Andreas Beroutsos... (PHOTO FOURNIE PAR LA CAISSE DE DÉPÔT) - image 1.0

Agrandir

Andreas Beroutsos

PHOTO FOURNIE PAR LA CAISSE DE DÉPÔT

« Ayant rempli le mandat qu'on m'avait confié à mon arrivée, j'envisageais de me tourner vers de nouveaux défis, entre autres pour passer davantage de temps auprès de ma famille à New York », a expliqué M. Beroutsos dans un communiqué.

La Caisse avait écumé la planète avant de recruter ce diplômé d'Harvard et ancien dirigeant de la firme-conseil McKinsey.

Andreas Beroutsos était le mieux payé des dirigeants de la Caisse en 2015, avec une rémunération de 2,2 millions, dont 640 000 $ de salaire de base, ce qui est plus que ce gagne le grand patron de la Caisse.

Il repartira à New York après une période de transition et il continuera de représenter la Caisse au sein de certains conseils d'administration.

Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt, Michael Sabia, croit que le court séjour de M. Beroutsos a permis de développer des réseaux solides à travers le monde. « En peu de temps, il a pleinement relevé le défi que je lui avais lancé, soit de bâtir une équipe de grand talent et de repositionner de façon distinctive notre stratégie de placements privés à l'international, tout en générant des rendements solides ».




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer