Source ID:; App Source:

Caisse: David Smith préféré à deux francophones bilingues

Le printemps dernier, l'anglophone unilingue David Smith a été préféré à deux... (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

Le printemps dernier, l'anglophone unilingue David Smith a été préféré à deux francophones bilingues d'expérience pour devenir le chef des ressources humaines de la filiale immobilière de la Caisse de dépôt, a appris La Presse.

Le choix de la direction a été fait dans le contexte du regroupement des diverses filiales immobilières de la Caisse, notamment SITQ et Ivanhoé Cambridge. La direction avait plus particulièrement deux candidats en lice: David Smith et Pierre Lefebvre.

Le premier était le responsable des ressources humaines d'Ivanhoé Cambridge, tandis que le second avait les mêmes fonctions à SITQ. Martine Drolet occupait également un poste de cadre supérieure aux ressources humaines de SITQ, mais de rang inférieur. Le choix s'est finalement arrêté sur David Smith, devenu premier vice-président ressources humaines et services corporatifs de l'entité regroupée. Pierre Lefebvre et Martine Drolet ont dû partir à la mi-juin.

David Smith, rappelons-le, ne parle pas français, bien qu'il demeure à Montréal depuis 11 ans. À la Caisse, il suit des leçons particulières de français avec un tuteur. Un autre cadre est anglophone unilingue, Kim McInnes, président de l'exploitation d'Ivanhoé Cambridge.

Cette situation a incité des employés à porter plainte à l'Office québécois de la langue française (OQLF), qui a déclenché une enquête. L'Office est responsable de l'application de la Charte de la langue française, selon laquelle «les entreprises ont l'obligation de respecter le droit fondamental des travailleurs et travailleuses d'exercer leurs activités en français».

Pierre Lefebvre avait de longs états de service à la Caisse de dépôt. Il a travaillé durant plus de 15 ans à SITQ, alors filiale de la Caisse spécialisée dans les immeubles de bureaux. Son titre était premier vice-président, ressources humaines et services partagés. Il était aussi membre du comité de direction.

Le porte-parole de la Caisse de dépôt, Denis Couture, ne peut donner d'explication précise sur cette décision. «Il est possible que M. Lefebvre n'avait pas les compétences», dit M. Couture, selon qui la décision a été prise par le PDG d'Ivanhoé Cambridge, Daniel Fournier.

SITQ travaillait davantage dans le secteur des immeubles de bureaux et était plus présent à l'international qu'Ivanhoé Cambridge, surtout propriétaire de centres commerciaux.

Pierre Lefebvre se présente aujourd'hui comme consultant en gestion et ressources humaines sur LinkedIn. Il a un baccalauréat en relations industrielles de l'Université de Montréal et des certificats de la Stanford Business School et de la Columbia Business School, aux États-Unis. Il a aussi décroché une attestation de la MIT Sloan School of Management, à Boston.

Une autre candidate était Martine Drolet, jusqu'à l'été dernier vice-présidente des ressources humaines de SITQ, numéro 2 derrière Pierre Lefebvre. Bilingue, comptant 15 ans d'expérience au sein de SITQ,

Mme Drolet détient un baccalauréat en relations industrielles de l'Université Laval et préside depuis 2010 le conseil d'administration de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, qui représente 10 000 membres au Québec.

Licenciés en anglais

Par ailleurs, La Presse a appris que c'est en anglais que Pierre Lefebvre et Martine Drolet ont dû négocier leurs conditions de départ. «Nous avons reconnu que David Smith ne parle pas bien français. Alors si c'est lui qui s'est occupé des négociations de départ, c'est certain qu'elles se sont déroulées en anglais», explique le porte-parole de la Caisse, Denis Couture.

Aujourd'hui, malgré ces départs, Ivanhoé Cambridge cherche à pourvoir un poste de cadre en ressources humaines, selon nos renseignements. Denis Couture confirme cette information. «La recherche dure depuis plusieurs semaines. Il faut embaucher quelqu'un pour s'occuper des ressources humaines, seconder M. Smith et prendre la responsabilité du Québec et des employés francophones», a dit M. Couture.

La relation de ce nouveau cadre aux ressources humaines sera semblable à celle qui a cours à l'exploitation. Dans ce dernier cas, le président de l'exploitation, Kim McInnes, a comme subalterne Jean Laramée, responsable de la région du Québec.

Ivanhoé Cambridge est l'un des 10 plus grands propriétaires immobiliers du monde, avec un actif de plus de 30 milliards de dollars. L'entreprise compte 1600 employés, dont la moitié au Québec. Parmi ses actifs, on compte la Place Ville-Marie et le Centre Eaton, à Montréal, et la Place Laurier, à Québec.

La Presse n'a pu obtenir de commentaires ni de M. Lefebvre ni de Mme Drolet.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer