Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer a exhorté mercredi démocrates et républicains à entériner l'accord de libre-échange entre les États-Unis, le Mexique et le Canada, soulignant que cela était crucial pour les négociations commerciales actuelles, notamment avec la Chine.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cet accord, baptisé AEUMC (accord États-Unis, Mexique et Canada, USMCA en anglais), annoncé le 30 septembre 2018 par les trois pays après un marathon de négociations ayant duré plus d'un an, doit encore obtenir l'aval du Congrès américain pour entrer effectivement en vigueur.

« Si le texte ne passe pas, ce serait une catastrophe à travers le pays », a-t-il mis en garde lors d'une audition mercredi devant la Chambre des représentants.  

Il a en outre souligné que la « crédibilité avec les autres » pays était en jeu, alors que les États-Unis abordent un tournant dans leurs négociations avec la Chine.

Washington négocie en outre un accord avec les pays membres de l'Union européenne et compte lancer des négociations avec le Japon.

Les parlements canadien et mexicain doivent également entériner cet accord AEUMC, qui doit remplacer le traité de libre-échange nord-américain (ALENA) entré en vigueur en 1994.