La Chine a jugé mardi impossible de poursuivre les négociations commerciales avec les États-Unis en ayant «le couteau sous la gorge», après l'imposition la veille de nouveaux tarifs douaniers punitifs américains sur des produits chinois.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les États-Unis viennent d'adopter des restrictions commerciales très importantes. En (nous) mettant comme cela le couteau sous la gorge, comment des négociations pourraient-elles avoir lieu? Ce ne serait pas des négociations et des consultations menées dans un climat d'égalité», a déclaré à Pékin le vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen, lors d'une conférence de presse.

Le guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s'est aggravée lundi avec l'entrée en vigueur de nouveaux tarifs douaniers américains de 10% sur des biens chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles.

Pékin avait promis de répliquer immédiatement avec l'imposition de droits de douane de 5 ou 10% sur des produits américains d'une valeur de 60 milliards de dollars d'importations annuelles.

Le secrétaire au Trésor des États-Unis, Steven Mnuchin, avait contacté ses homologues chinois pour reprendre les négociations bilatérales sur les différends commerciaux. Mais les nouveux tarifs douaniers décidés par le président Trump semblent avoir torpillé l'initiative.

Le vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen, avait rencontré des négociateurs américains en août à Washington. Mais aucune rencontre de haut niveau n'a eu lieu depuis plusieurs mois.

«Ces consultations avaient débouché sur plusieurs consensus, et ont même fait l'objet d'une déclaration commune. Mais les États-Unis ont rejeté ces consensus, et ont pris des mesures de restrictions commerciales. Dans ce contexte, la poursuite des négociations n'est pas possible», a souligné mardi M. Wang.