Les dépenses et les revenus des ménages en janvier aux États-Unis ont augmenté plus que prévu pour afficher leur plus forte progression depuis le printemps, selon les données publiées vendredi par le département du Commerce.

Publié le 26 févr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières, les dépenses de consommation, moteur de la croissance, et les revenus des ménages ont augmenté de concert de 0,5%. C'est la plus rapide progression depuis huit mois pour les dépenses et depuis sept mois pour les revenus.

Les analystes s'attendaient à ce que les revenus progressent de 0,4% et les dépenses de 0,3%.

Le revenu disponible (après impôts) a aussi progressé de 0,5%, la plus forte hausse depuis juin.

Le taux d'épargne des ménages américains, soit la part de leurs revenus après impôts qu'ils mettent de côté, est demeuré à 5,2% comme en décembre.

Les dépenses de consommation qui constituent les deux tiers du Produit intérieur brut (PIB) américain sont considérées comme le moteur de la croissance.

Au dernier trimestre 2015, leur hausse a nettement décéléré ayant augmenté de 2% d'octobre à décembre au lieu de +3% au trimestre précédent.

La croissance du PIB a ralenti à 1% en rythme annualisé au dernier trimestre 2015 contre 2% au 3e trimestre, selon une 2e estimation du département du Commerce publiée vendredi.

Cette nouvelle estimation a toutefois surpris de bonne façon les analystes car elle est meilleure que la première évaluation qui plaçait l'expansion trimestrielle à seulement 0,7%.