La zone euro a enregistré un excédent commercial de 17,3 milliards d'euros en juin, après un excédent de 14,5 milliards en mai, selon les premières estimations publiées vendredi par l'office européen de statistiques Eurostat.

Publié le 16 août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

En juin par rapport à mai, les exportations corrigées des variations saisonnières ont augmenté de 3% et les importations de 2,5%, précise Eurostat.

Un an plus tôt, en juin 2012, la zone euro avait enregistré un excédent commercial de 12,8 milliards d'euros.

En juin 2013, l'ensemble de l'UE a enregistré un excédent commercial de 9,9 milliards d'euros.

Sur la période allant de janvier à mai 2013, le déficit de l'ensemble de l'UE dans le domaine de l'énergie a diminué, à 157,5 milliards d'euros contre 178,5 milliards sur la même période un an plus tôt. L'excédent pour les produits manufacturés a augmenté, à 163 milliards d'euros contre 133,3 milliards un an plus tôt.

Les importations en provenance de la plupart des partenaires de l'UE ont diminué sur la période de janvier à mai par rapport à la même période de l'an dernier, à l'exception de celles en provenance de Turquie et d'Inde (+4% chacun). Les baisses les plus importantes ont concerné les importations en provenance de Norvège et du Japon (-15% chacun) ainsi que du Brésil (-13%).

En ce qui concerne les exportations de l'UE, les tendances sont plus disparates. La plus forte hausse a été enregistrée pour les exportations vers la Suisse (+33%) et la baisse la plus marquée pour celles à destination de l'Inde (-4%).

S'agissant du commerce total des États membres, l'Allemagne (+81 milliards d'euros en janvier-mai 2013) a affiché le plus fort excédent, suivie des Pays-Bas (+24,3 milliards), de l'Irlande (+15,3 milliards) et de l'Italie (+8,7 milliards).

La France (-32,9 milliards) a accusé le plus fort déficit, suivie du Royaume-Uni (-26,1 milliards) et de la Grèce (-8 milliards).