La crise financière qui sévit actuellement en Europe risque de s'éterniser et de provoquer de sérieuses retombées sociales, a averti dimanche à Hradec Kralove (centre) le ministre tchèque des Finances, Miroslav Kalousek.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'Europe est au bord d'une crise financière qui s'éternise», a constaté M. Kalousek, devant les délégués d'un congrès du mouvement conservateur TOP 09 dont il est vice-président.

«La société non seulement en République tchèque mais en Europe tout entière fera bientôt face à des difficultés et défis auxquels elle n'est pas bien préparée», a-t-il prévenu.

Membre de l'UE mais pas de la zone euro, la République tchèque risque de se voir bientôt obligée à affronter des «retombées budgétaires et sociales plus graves qu'en 2009», a déclaré le ministre.

La crise financière va provoquer selon lui en République tchèque une «crise de la demande, donc une crise économique», sans toutefois menacer le système bancaire de ce pays.

«C'est fini l'ère où les gouvernements gonflaient artificiellement le niveau de vie de la population au détriment des générations futures», a-t-il souligné.

M. Kalousek a souligné dans ce contexte l'importance d'une «solidarité au sein de la famille et de la commune mais aussi la solidarité des employeurs envers leurs salariés».