Si New York a son Chrysler Building, Montréal n'est pas en reste. L'un de ses plus beaux gratte-ciel est lui aussi sur le marché au plus offrant.

Mis à jour le 21 janv. 2019
ANDRÉ DUBUC LA PRESSE

La Presse a appris que le 1250, René-Lévesque, anciennement connu sous le nom Tour IBM Marathon, est mis en vente par ses propriétaires, les caisses de retraite canadiennes PSP et OMERS.

Il s'agit d'un des immeubles de bureaux les plus prestigieux à être actuellement sur le marché au Canada, a indiqué à La Presse un expert de l'industrie, qui ne souhaite pas être identifié pour ne pas nuire à ses affaires.

Investissements PSP est également le principal locataire de la tour de 47 étages, construite en 1992. Le gestionnaire d'actifs de la caisse de retraite des fonctionnaires fédéraux est devenu propriétaire de 50 % de la propriété au cours de son exercice financier 2013-2014. PSP n'a pas voulu commenter le dossier.

Les autres locataires majeurs sont PwC, le Collège des médecins et Air Liquide Canada, d'après une fiche technique qui apparaît sur le site internet d'Oxford, filiale immobilière d'OMERS, la caisse de retraite des employés municipaux de l'Ontario. Il a été impossible de parler à quelqu'un à Oxford à ce sujet.

C'est CBRE qui a décroché le mandat de vendre la propriété, selon nos informations. Un appel placé à l'agence immobilière n'a pas eu de suites immédiatement.

Valeur de 418 millions de dollars

Le rôle d'évaluation foncière de la Ville de Montréal attribue une valeur de 418 millions de dollars au 1250, René-Lévesque Ouest. Son compte de taxes municipales s'élève à 15 millions.

Une valeur de 418 millions, c'est impressionnant à l'échelle montréalaise, mais ce n'est rien en comparaison des 800 millions US que le propriétaire du Chrysler Building, Abu Dhabi Investment Authority, a de bonnes chances d'obtenir avec sa vente, selon le New York Post. La dernière transaction concernant le célèbre édifice Art déco de Manhattan remonte à 20 ans.

L'immeuble voisin du Centre Bell n'est pas la seule tour du centre-ville à être sur le point de changer de mains, ce qui laisse présager un début d'année fort occupé dans le secteur de l'immobilier de bureaux à Montréal.

L'ancien complexe Bell-Banque (pour Bell Canada et Banque Nationale), aux 600 et 700, De La Gauchetière, est également à vendre, tout comme le 1000, De La Gauchetière dont on attend l'aboutissement du processus d'une semaine à l'autre.