Le nombre total de propriétés immobilières vendues à Vancouver en 2018 a reculé à son plus faible niveau depuis 2000, alors que le prix des maisons isolées a chuté de près de 8 % tout au long de l'année.

Mis à jour le 3 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Selon la chambre immobilière du Grand Vancouver, 24 619 propriétés résidentielles ont été vendues l'an dernier, un chiffre en baisse de 31,6 % par rapport à près de 36 000 en 2017 et de 25 % comparativement à la moyenne de la région pour les 10 dernières années.

L'indice composé du prix des maisons dans la région a terminé l'année à 1032 400 $. Il s'agit d'un recul de 2,7 % par rapport à décembre 2017.

La chambre immobilière a précisé que le prix moyen des maisons isolées affichait une baisse de 7,8 % par rapport à décembre 2017, pour s'établir à 1479 000 $.

Le prix de référence des maisons en rangée a grimpé de 1,3 % d'une année à l'autre pour s'établir à 809 700 $, tandis que le prix de référence des copropriétés a gagné 0,6 % à 664 100 $.

L'augmentation de l'offre de propriétés à vendre observée au printemps a exercé une pression à la baisse sur les prix des maisons dans la deuxième moitié de 2018, a souligné le président de la chambre immobilière, Phil Moore.