Projet-phare du boom de nouveaux condos dans le secteur du Centre Bell, la Tour des Canadiens 1 attire en forte majorité des acheteurs de la région de Montréal, contrairement à l'idée généralement répandue voulant que des étrangers soient les principaux acheteurs.

Mis à jour le 4 juill. 2016
André Dubuc LA PRESSE

En outre, près du quart des unités de la plus haute tour de copropriétés de la ville appartient à des « personnes morales », donc essentiellement à des entreprises. Après analyse des 150 premiers contrats d'achat notariés sur 552 unités, un profil de l'acheteur type commence à prendre forme. Aperçu.

PERSONNE PHYSIQUE OU MORALE ?

Individus : 75 %

Entreprises : 25 %

Le fort pourcentage d'entreprises qui se sont portées acquéreurs d'une unité laisse entrevoir qu'un contingent élevé de copropriétés sera offert en location. Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement, environ 24 % des unités de condo au centre-ville et à L'Île-des-Soeurs sont mises en location. Le pourcentage sera plus élevé à la Tour des Canadiens. Les loyers annoncés sur Kijiji ou sur Centris dépassent les 3000 $ par mois.

D'ABORD ET AVANT TOUT DES MONTRÉALAIS

Île de Montréal : 55,4 %

Banlieue : 33,1 %

Québec hors région montréalaise : 5,4 %

Hors Québec : 6,1 %

Neuf acheteurs sur dix proviennent de la région montréalaise, si on se fie à l'adresse de l'acheteur apparaissant sur l'acte notarié des 150 logements vendus, se situant du 11e au 23e étage de la tour qui en compte 50. Des travailleurs ou étudiants étrangers peuvent avoir habité à Montréal avant l'achat, ce qui peut gonfler le nombre d'acheteurs montréalais et minimiser le nombre d'étrangers. 

« Au centre-ville, le taux d'investisseurs étrangers reste relativement faible à 5 % ou moins, peu importe les projets de condos », dit Vincent Shirley, directeur de l'équipe résidentielle de Groupe Altus à Montréal, à qui on a demandé de commenter nos chiffres.

DES FRANCOPHONES SOUS-REPRÉSENTÉS

Francophones : 28 %

Asiatiques : 13 %

Autres : 59 %

À 28 %, les francophones sont sous-représentés par rapport à leur poids relatif au centre-ville qui atteignait 50 % au recensement de 2011. Pour ce qui est des Asiatiques, leur présence à la Tour des Canadiens reste moins élevée que dans les projets dans le secteur nord-ouest du centre-ville comme au 1205 Mackay ou à l'ancien hôtel du Fort, où ils représentent plus de 50 % des acheteurs. Dans les 150 transactions analysées, le prix des logements avant taxes à la Tour des Canadiens varie entre 203 175 $ et 632 162 $.

QUELLES PROFESSIONS ?

Gestion/administration/ventes : 22,3 %

Construction/immobilier : 10,8 %

Gens d'affaires/travailleurs autonomes : 9,4 %

Financiers : 5,4 %

Professionnels et personnel de la santé : 4,1 %

Ingénieurs : 4,0 %

Retraités : 3,4 %

Autres : 40,6 %

QUI RETROUVE-T-ON PARMI LES COPROPRIÉTAIRES ?

Deux anciens hockeyeurs devenus « joueurnalistes », un PDG d'une biochem, un personnage lié au monde interlope qui a été nommé à la commission Charbonneau, un bâtisseur de condos à Montréal bien connu et le Club de hockey Canadien figurent parmi les acheteurs à cette adresse de prestige du centre-ville.

TOUR DES CANADIENS 1

ADRESSE : 1288, avenue des Canadiens-de-Montréal

PARTENAIRES : Cadillac Fairview-Canderel-Canadien de Montréal - Fonds immobilier de solidarité FTQ

MISE EN VENTE : 2012

CONSTRUCTION : 2013-2016

ÉTAGES : 50

UNITÉS : 552 unités

Avec la tour Deloitte qui l'a devancée, la Tour des Canadiens 1 figure parmi les premières réalisations du quartier Quad Windsor, un projet mixte de 2 milliards de dollars devant compter à terme une dizaine de tours d'appartements, bureaux et commerces.

Infographie La Presse

Infographie La Presse