La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a annoncé que le rythme des mises en chantier d'habitations au Canada a ralenti en juillet pour la première fois en trois mois, principalement à cause du moins grand nombre de projets de logements collectifs dans les régions urbaines.

Publié le 11 août 2015
LA PRESSE CANADIENNE

Dans un communiqué publié mardi, la SCHL établit le nombre mensuel désaisonnalisé de mises en chantier à 193 032 à travers le pays en juillet, ce qui constitue une baisse par rapport au total de 202 338 enregistré en juin.

L'agence fédérale d'habitation avait anticipé une baisse, mais le nombre mensuel désaisonnalisé de juillet est inférieur aux projections des économistes, qui avaient tablé sur 195 000 unités, selon Thomson Reuters.

Le nombre de mises en chantier des logements collectifs dans les centres urbains canadiens s'est établi à 176 998 unités en juillet, une diminution de 5,9%. Le nombre d'unités commencées y a baissé de 8,2% dans le segment des logements collectifs et de 0,8% dans celui des maisons individuelles, pour atteindre respectivement à 119 478 et 57 520.

En terme régional, le nombre mensuel désaisonnalisé de mises en chantier en milieu urbain a augmenté en Colombie-Britannique en juillet, alors qu'il a régressé en Ontario, dans les Prairies, dans les Maritimes et au Québec.

Le nombre mensuel désaisonnalisé québécois était de 36 673 unités en juillet, une légère baisse par rapport à celui de 37 887 enregistré en juin.

Selon la SCHL, pour obtenir un portrait plus complet de l'état du marché, il est important de tenir compte de la tendance - qui correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé - «car les mises en chantier d'habitations sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l'activité peut varier beaucoup d'un mois à l'autre».

Dans les centres urbains québécois, la tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 30 075 unités en juillet, en hausse comparativement à 28 251 en juin.

«La hausse notable du rythme des mises en chantier au cours des deux derniers mois maintient la tendance haussière sur le plan provincial, a précisé Francis Cortellino, analyste principal à la SCHL, par voie de communiqué. Cette accélération est attribuable au segment des appartements et en particulier des résidences pour personnes âgées, dont la construction est à la hausse en anticipation de l'accélération prochaine du vieillissement de la population.»

À l'échelle nationale, le constat est semblable et tendance a été à la hausse au cours des trois derniers mois. La tendance des mises en chantier d'habitations au Canada se chiffrait à 185 586 en juillet, comparativement à 184 035 en juin.