Le titre de la papetière montréalaise Tembec a perdu près de la moitié de sa valeur cette semaine à la Bourse de Toronto pour redevenir un «penny stock», ce qui contribue à alimenter un peu plus la spéculation entourant l'avenir de l'entreprise.

Publié le 22 août 2015
Richard Dufour LA PRESSE

Le cours boursier de Tembec est passé jeudi sous la barre de 1$ pour la première fois depuis 2009. La chute s'est amorcée lundi avec la décote des obligations de l'entreprise par Standard&Poor's. Les perspectives sont passées de stables à négatives. L'agence de notation de crédit justifie sa décision par la faiblesse des résultats d'exploitation, des conditions de marché plus difficiles qu'anticipé et la pression qui sera exercée sur les liquidités au cours des 12 prochains mois.

Nouvelle décote possible

L'analyste Alessio Di Francesco, chez S&P, prévient qu'une nouvelle décote pourrait survenir si la situation financière devait se détériorer davantage.

«La révision des perspectives reflète ce que je considère comme un contexte de prix difficile pour la pâte et le bois qui efface les bénéfices apportés par la faiblesse du huard. Notre évaluation reflète la vulnérabilité de l'entreprise et son niveau d'endettement élevé.»

Bien que la question des liquidités ne constitue pas un élément nouveau à suivre chez Tembec, la décote de S&P est le déclencheur de la plus récente glissade boursière, souligne un analyste d'une grande banque canadienne qui demande à ne pas être identifié.

«Après le repli boursier qu'on vient d'observer cette semaine, je ne pense pas qu'il soit déraisonnable de penser que quelqu'un voudra acquérir les actifs de Tembec pour ensuite les refinancer, dit-il. On se rapproche de ce moment.»

Fusion avec Résolu?

Au printemps, le conglomérat torontois Fairfax est devenu le plus important actionnaire de Tembec en rachetant la participation de 20% que détenait la firme américaine d'investissement Wayzata Partners. Des observateurs avaient alors évoqué une éventuelle fusion de Tembec avec Résolu étant donné que Fairfax est le plus important actionnaire de Tembec, mais aussi de Résolu.

Résolu et Tembec ont aussi d'autres importants actionnaires en commun. SteelHead Partners est le deuxième actionnaire en importance de Résolu avec une participation de 9%, et est le troisième en importance chez Tembec avec un intérêt de 13%. Restructuring Capital Associates détient de son côté une participation de 18% dans Tembec, ce qui le place au deuxième rang des actionnaires. Cette firme est également l'un des quinze principaux actionnaires de Résolu.

Après avoir cédé 15% de sa valeur lundi, 13% mardi, 13% mercredi et 17% supplémentaire jeudi, l'action de Tembec a rebondi de 2% hier pour terminer la semaine à 93 cents à Toronto.

La direction de Tembec n'a pas donné suite aux messages laissés par La Presse.