Des dirigeants du fabricant de jouets et de jeux Spin Master espèrent que des franchises à renommée mondiale comme Monde jurassique ou La Guerre des Étoiles stimuleront la croissance de ses ventes à l'extérieur de l'Amérique du Nord.

Publié le 12 août 2015
LA PRESSE CANADIENNE

En conférence téléphonique avec des analystes, le directeur de l'exploitation Ben Gadbois a déploré, mercredi, que l'entreprise torontoise n'occupe qu'une trop petite portion du marché mondial du jouet.

Spin Master n'a réalisé, en 2014, que 28 pour cent de ses ventes sur les marchés à l'extérieur de l'Amérique du Nord. Or l'Amérique du Nord n'occupe que 28 pour cent du marché mondial.

L'entreprise établie à Toronto a des activités de vente et de distribution dans tout l'Europe occidental, ce qui la place en meilleure position pour faire des acquisitions dans certains marchés.

M. Gadbois a indiqué que Spin Master était à la recherche d'occasions pour acheter des marques afin d'y apporter ses capacités d'innovation et contribuer à la croissance des ventes et de la marge.

Tard mardi, Spin Master a annoncé qu'elle avait plus que triplé ses bénéfices au deuxième trimestre. Les ventes de jouets de la franchise «Patrouille» ont alimenté cette croissance. Les bénéfices nets se sont élevés à 7,6 millions $ US comparativement à 2,1 millions $ pour la même période de l'année précédente.

Les revenus ont augmenté de 19,9 pour cent, passant de 106,5 millions $ à 127,7 millions $.

Spin Master a effectué son premier appel public à l'épargne (PAPE) à la Bourse de Toronto, le mois dernier.

Mercredi, l'action valait 18,04 $, en hausse de trois cents, ou moins d'un pour cent, par rapport au cours de la veille.