La récolte est plutôt bonne pour Pratt & Whitney Canada (P&WC) au plus grand salon aéronautique consacré à l'aviation d'affaires, le congrès de la National Business Aviation Association (NBAA), qui se déroule cette semaine à Orlando.

Marie Tison LA PRESSE

Cessna et Dassault ont choisi la famille de moteurs PW300 pour propulser de nouveaux avions d'affaires. P&WC a également souligné que son turbomoteur PW210S équipera un nouvel hélicoptère de Sikorsky, alors que le PW610 motorisera l'Eclipse 550, un biréacteur très léger dont la production vient de reprendre après une interruption de quelques années.

Toutefois, la famille PW800, qui devait être produite à la nouvelle usine de P&WC à Mirabel, n'a toujours pas trouvé preneur. Ce moteur devait équiper le Columbus de Cessna, mais la récession de 2008-2009 a eu raison de ce biréacteur, qui aurait été le plus gros appareil de Cessna.

«Nous continuons à travailler pour faire évoluer cette technologie, a indiqué la vice-présidente au développement stratégique et du développement des affaires de P&WC, Eva Azoulay, dans une entrevue téléphonique avec La Presse Affaires d'Orlando. Nous sommes très contents de cette évolution et nous sommes sûrs que le temps venu, nous allons trouver une bonne plateforme pour ce moteur.»

Elle a spécifié que les gens de P&WC étaient en relation avec leurs confrères de Pratt & Whitney aux États-Unis, qui travaillent de leur côté sur le PW1254, qui motorisera la CSeries de Bombardier. Ce moteur sera également assemblé à Mirabel.

Bonnes nouvelles pour le Québec

Les nouvelles provenant d'Orlando sont toutefois positives pour les activités de P&WC au Québec. L'entreprise assemble les moteurs de la famille PW600 à ses installations de Longueuil. La reprise de la production de l'Eclipse est donc encourageante.

P&WC assemble les moteurs de la famille PW300 dans la région torontoise, mais plusieurs composants viennent du Québec.

Mme Azoulay s'est réjouie de voir Cessna choisir un moteur de cette famille pour son nouveau Citation Sovereign, une version améliorée d'un appareil existant.

«Le nouveau Sovereign offrira plus de distance, a-t-elle déclaré. Une des raisons pour lesquelles Cessna peut faire cela, c'est le moteur. Nous l'avons amélioré pour lui donner plus de capacité et d'efficacité.»

De son côté, le nouvel appareil de Dassault, le 2000S, pourra compter sur un moteur plus vert. «Nous avons amélioré la chambre de combustion, ce qui permet de réduire son impact sur l'environnement, a précisé Mme Azoulay. Dans le contexte économique actuel, chacun de nos clients cherche à donner plus de valeur aux exploitants de leurs appareils et stimuler le marché avec de nouveaux produits.»

P&WC a également profité du congrès de la NBAA pour annoncer la conclusion d'une entente de 10 ans avec Viking Air, une entreprise de Colombie-Britannique qui a relancé la production du légendaire Twin Otter, propulsé par le non moins légendaire moteur PT6 de P&WC. Plus de 41 000 moteurs ont été produits depuis le lancement de cette famille, dans les années 60.

«Le Twin Otter fait partie de l'histoire de P&WC», a affirmé Mme Azoulay.