Le département américain du Commerce a annoncé mardi une décision préliminaire d'appliquer des droits antidumping importants sur des importations de feuilles d'aluminium ordinaires en provenance de Chine.

Publié le 19 juin 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

S'ils sont confirmés d'ici le 30 octobre prochain comme le prévoit la procédure, ces droits punitifs, qui visent à compenser des subventions présumées, portent un nouveau coup aux importations chinoises, déjà dans le collimateur de Washington.

L'administration Trump a déjà décrété, au nom de «la sécurité nationale» des États-Unis, des droits de douane sur les importations d'acier (25%) et d'aluminium (10%) en provenance de Chine, mais aussi de ses partenaires commerciaux comme le Canada, l'Europe, et le Mexique.

Sur les feuilles d'aluminium, le ministère américain avait en novembre initié une enquête de son propre chef. Cette initiative avait été qualifiée d'«historique» par l'administration qui d'ordinaire lance une investigation sur l'impact de subventions sur des importations seulement après une plainte d'entreprise ou de groupement professionnel.

La dernière fois que l'administration s'était auto-saisie remonte à l'imposition de droits antidumping en 1985 contre l'industrie japonaise des semi-conducteurs.

Dans sa décision préliminaire sur les feuilles d'aluminium ordinaires, le département du Commerce a estimé que celles-ci étaient mises sur le marché aux États-Unis à un prix inférieur de 167,16% à leur valeur réelle.

«Le département du Commerce va faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire cesser le flux de marchandises subventionnées de façon inéquitable qui arrivent sur le marché américain», a déclaré Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce dans un communiqué.

«Nous continuerons d'appliquer strictement les lois américaines pour défendre les travailleurs américains, leurs industries et leurs communautés contre le fléau d'un commerce déséquilibré», poursuit-il.

Les importations américaines de feuilles d'aluminium ordinaires étaient estimées en 2017 à 900 millions de dollars.