L'excédent américain des flux de capitaux investis a bondi en septembre, selon des chiffres publiés mardi par le département du Trésor.

Mis à jour le 3 févr. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Il s'est établi à 152,7 milliards en septembre, soit plus de quatre fois le montant atteint en août (36,5 milliards), selon les données gouvernementales.

Ce solde très nettement positif traduit le fait que les États-Unis ont attiré plus de capitaux investis à long terme chez eux qu'ils n'en ont investi à l'étranger.

Selon les données du gouvernement, qui ne sont pas corrigées des variations saisonnières, cette évolution en septembre est liée notamment à une hausse de l'intérêt des investisseurs privés pour les bons du Trésor.

Le solde des achats et ventes de ces titres a ainsi débouché sur un excédent de 45,1 milliards en septembre, plus de deux fois le montant relevé au mois d'août, selon les données du ministère.

En termes géographiques et en données brutes, la Chine reste le premier détenteur d'obligations du Trésor américain avec 1.425 milliards de dollars (avec Hong Kong), suivie du Japon avec 1221 milliards et de la Belgique avec 353,9 milliards.