La banque américaine JPMorgan Chase va supprimer «plusieurs centaines» d'emplois sur fond de ralentissement de ses revenus dans le courtage, a indiqué à l'AFP mardi une source proche du dossier.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les suppressions d'emplois concernent la banque d'investissement et touchent principalement les fonctions support comme la technologie, a précisé cette source ayant requis l'anonymat, qui confirmait ainsi des informations de médias américains.

Les employés licenciés, qui travaillent au sein des bureaux de New York, Chicago et Dubai notamment, ont été avertis lors des dernières semaines, selon la source.

JPMorgan a annoncé récemment qu'elle allait se serrer la ceinture pour s'adapter aux mesures les plus dures de la réforme financière qui lui impose comme aux autres banques américaines de détenir des niveaux de liquidités importants afin d'être à même de faire face à une éventuelle crise.

Le durcissement de la réglementation a surtout affecté ses recettes tirées des «revenus fixes» (courtage des obligations, des changes et des matières premières), dont les marges étaient jusqu'ici les plus importantes.

La banque, qui employait quelque 245 000 personnes fin juin, prévoit aussi une baisse des rémunérations de ses banquiers.

Contactée par l'AFP, JPMorgan s'est refusée à tout commentaire.